La moitié des Français détient 92 % du patrimoine, selon l’Insee

Inégalités Les 1 % les plus riches ont un patrimoine brut supérieur à 2,24 millions d’euros, les 10 % les plus pauvres ont un patrimoine brut inférieur à 4.000 euros

20 Minutes avec AFP
— 
En France, la moitié de la population détient 92 % des avoirs. (Photo d'illustration)
En France, la moitié de la population détient 92 % des avoirs. (Photo d'illustration) — Canva

Le gâteau n’est pas équitablement réparti. Le patrimoine est partagé de façon très inégalitaire en France où la moitié de la population détient 92 % des avoirs, selon une enquête publiée ce mercredi par l’Insee. Début 2021, la moitié des ménages disposait d’un patrimoine brut (avant remboursement d’emprunts) supérieur à 177.200 euros, précise l’Institut national de la statistique.

Les 1 % les plus riches ont un patrimoine brut supérieur à 2,24 millions d’euros. Pour les 10 % les mieux dotés, il dépasse 716.300 euros. Les 10 % les plus pauvres ont un patrimoine brut inférieur à 4.000 euros, un chiffre qui tombe à 3.000 euros une fois déduits les emprunts. L’immobilier représente 62 % du patrimoine des ménages « mais les 30 % des ménages les moins dotés n’en possèdent pas ou peu », d’après l’enquête qui est menée tous les trois ans.

Une répartition « stable » depuis 2018

Les 1 % les mieux pourvus détiennent 15 % du patrimoine brut et les 5 % les plus riches 34 %, indique encore l’Insee en ajoutant que « cette répartition du patrimoine brut est stable par rapport à celle de 2018 ». Au sein du patrimoine, c’est la composante professionnelle (11 % du total), liée à l’activité, qui est la plus concentrée, avec les 5 % les mieux dotés qui en ont 95 % et les 1 % du haut de l’échelle 66 %.

Pour la composante financière (21 % du total), qui recoupe notamment l’épargne, les 5 % les plus riches détiennent 49 % du patrimoine et les 1 % les mieux pourvus 25 %. Au sein du patrimoine financier, la répartition du patrimoine a un peu évolué depuis 2018, avec la part des 10 % les mieux dotés qui passe de 67 % et 64 % du total, en faveur d’une augmentation de 30 % à 32 % des ménages situés entre le 5e et le 9e décile.

Le zénith du patrimoine chez les sexagénaires

Le patrimoine dit « résiduel » représente les 6 % restants du total. Il est composé de la voiture, de l’équipement de la maison, des bijoux ou encore des œuvres d’art, etc. Le patrimoine évolue enfin tout au long de la vie. Chez les moins de 30 ans, le patrimoine brut est une fois et demi-supérieur au patrimoine net (à 71.200 euros contre 43.200 euros), étant donné qu’ils commencent tout juste à rembourser leurs emprunts.

Le patrimoine brut moyen culmine à 400.000 euros chez les ménages où la personne de référence a entre 50 et 59 ans, alors que le patrimoine net moyen atteint son zénith chez les sexagénaires avec 361.400 euros, avant de baisser légèrement à 343.800 euros chez les septuagénaires.