Un boulanger reçoit une facture de près de 109.000 euros, EDF assure l’avoir annulée

FAKE OFF Eric Claudel bénéficie pourtant du tarif réglementé pour sa boulangerie installée dans une bourgade d’Alsace

Mathilde Cousin
— 
Un boulanger alsacien a reçu une facture d'électricité d'un peu plus de 100.00 euros. « Une erreur de comptage de la consommation », explique EDF, qui dit avoir annulé la facture.
Un boulanger alsacien a reçu une facture d'électricité d'un peu plus de 100.00 euros. « Une erreur de comptage de la consommation », explique EDF, qui dit avoir annulé la facture. — SYSPEO/SIPA
  • C’est une très mauvaise surprise qu’a reçue Eric Claudel, un boulanger alsacien. EDF lui a adressé une facture de près de 109.000 euros, alors que sa facture s’élève habituellement à environ 2.000 euros.
  • « Je détiens le record de France de la facture de boulangerie la plus élevée », se désole-t-il.
  • EDF assure que la facture a été annulée après que l’artisan les eut contactés.

« Je détiens le record de France de la facture de boulangerie la plus élevée », se désole au bout du fil Eric Claudel. Ce boulanger, installé à Bollwiller, une bourgade du Haut Rhin, a reçu une facture d’électricité d’un montant de 108.933 euros et 15 centimes. Une somme qui donne le tournis, pour une consommation de vingt jours.

La très mauvaise surprise est arrivée dans sa boîte aux lettres au début du mois. L’artisan n’en revient toujours pas, lui qui est abonné au tarif réglementé. Pour bénéficier du tarif réglementé, un commerce doit avoir un raccordement maximal de 36 kVa. De nombreuses boulangeries n’en bénéficient pas, ayant besoin d’une puissance supérieure.

Habituellement, la facture d’Eric Claudel s’élève à environ 2.000 euros pour deux mois. « Une structure comme la mienne ne consomme pas autant, déplore-t-il auprès de 20 Minutes. Soi-disant, j’aurais consommé l’équivalent de la consommation de ma ville, le maire a une facture de 102.000 euros ! »

L’artisan s’attendait au contraire à une facture en baisse

Le boulanger a alerté sa clientèle en affichant sa facture sur sa vitrine. Celle-ci a ensuite circulé sur les réseaux sociaux. Toutefois, contrairement aux affirmations qui circulent sur ces réseaux, la boulangerie n’a pas fermé.

Eric Claudel s’attendait plutôt à une baisse de sa facture pour son commerce qu’il a ouvert il y a huit ans : « J’ai fait des travaux pour diminuer la consommation ; j’ai mis des LED partout, on a pris soin d’éteindre le four plus longtemps et plus tôt. »

« Une erreur de comptage » de la consommation

Le boulanger a contacté le service client d’EDF, qui lui assure que la facture a été suspendue. Il ne sait toujours pas pourquoi une telle facture a été émise : « Je suis face à un mur ». Impossible, regrette-t-il, d’avoir une explication par téléphone.

EDF explique à 20 Minutes que la facture a été « annulée ». L’artisan a « reçu une facture élevée suite à une erreur de comptage de sa consommation », détaille l’électricien. « Lorsque le client nous l’a signalé, la facture a été annulée et aucun prélèvement n’a été fait ».



EDF confirme avoir édité une « facture rectificative », qu’Eric Claudel a bien reçue. Elle s’élève à 3.800 euros. Là encore, il s’interroge sur le montant et va contacter son fournisseur d’électricité.

Le gouvernement a annoncé une série de mesures pour protéger les très petites entreprises des hausses des prix de l’énergie. Des annonces qui n’ont pas rassuré tous les boulangers.