Affaire Yannick Agnel : Une seconde jeune femme auditionnée dans le cadre de l'enquête pour viol sur mineurs

Enquête Yannick Agnel, âgé de 30 ans, a été mis en examen en décembre 2021 pour « viol et agression sexuelle sur mineure de 15 ans » et placé sous contrôle judiciaire

20 Minutes avec AFP
— 
Yannick Agnel dans les tribunes de Bercy lors du Masters 1000 de tennis, le 5 novembre 2021.
Yannick Agnel dans les tribunes de Bercy lors du Masters 1000 de tennis, le 5 novembre 2021. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Le parquet de Mulhouse (Haut-Rhin) a annoncé ce jeudi qu’une deuxième victime potentielle avait été auditionnée dans le cadre de l’enquête pour viol et agression sexuelle sur mineur visant l’ex-nageur champion olympique Yannick Agnel, confirmant une information de L’Equipe et de RTL. « La jeune fille était proche de l’entourage familial de Yannick Agnel, a précisé la procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot. Le juge d’instruction n’a pas interrogé Yannick Agnel sur les faits relevés par supplétif, il devrait le faire sûrement dans le courant du début de l’année 2023. »

Dans un communiqué diffusé en fin d’après-midi, Edwige Roux-Morizot s’est par ailleurs dite « profondément heurtée » par la publication dans le journal L’Equipe « de l’intégralité du contenu de certains procès-verbaux émanant directement de l’information judiciaire » ouverte contre Yannick Agnel. Le secret de l’instruction a notamment pour « objectifs essentiels (…) le respect (…) du droit élémentaire et légitime des parties civiles, témoins, plaignants à ne pas se voir cités ou mis en cause publiquement, comme cela a été le cas », a insisté la procureure dans son communiqué.

« Le problème, c’est le comportement de Yannick Agnel avec certaines jeunes filles »

Yannick Agnel, âgé de 30 ans, a été mis en examen en décembre 2021 pour « viol et agression sexuelle sur mineure de 15 ans » et placé sous contrôle judiciaire. La plainte avait été déposée par la fille de son ancien entraîneur Lionel Horter, pour des faits remontant à 2016. Elle était alors âgée de 13 ans, et le nageur de 24 ans.



Quelques semaines après cette mise en examen, le parquet avait élargi l’enquête en délivrant un réquisitoire supplétif pour des faits « d’atteintes sexuelles sur mineure de moins de 15 ans » sur une autre victime potentielle, a encore indiqué Edwige Roux-Morizot à l’AFP. L’un des avocats de la fille de Lionel Horter, Me Thomas Wetterer, a fait part de son « soulagement » : « ça fait maintenant un an qu’elle est la cible de calomnies qui disent que sa plainte n’est que le fruit de l’instrumentalisation de son entourage pour se venger (d’un) litige commercial entre Yannick Agnel et le club ».

« Avec cette potentielle seconde victime, notre cliente est enfin dégagée de cette calomnie. Le problème, c’est le comportement de Yannick Agnel avec certaines jeunes filles, ce n’est pas le fait de savoir si le club lui doit ou non 60.000 euros, ce qui d’ailleurs est un sujet réglé », a encore déclaré Me Wetterer. L’avocate de Yannick Agnel n’a pas répondu aux sollicitations de l’AFP.