20 Minutes : Actualités et infos en direct
BONUSUn projet de prime à l’innovation pour certains enseignants

Education nationale : Un projet de prime à l’innovation pour certains enseignants

BONUSLes professeurs éligibles pourraient recevoir de 250 à 1.500 euros par année scolaire
Salle de classe du Lycee Hotelier Paul Augier, Nice .
Salle de classe du Lycee Hotelier Paul Augier, Nice . - SYSPEO/SIPA / SIPA
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

Le gouvernement a l’intention de verser une prime à l’innovation aux syndicats d’enseignants. Le dispositif leur sera présenté en janvier prochain, rapporte le site Les Echos. Les discussions initiales avec les représentants des enseignants au sujet de ce bonus ne sont pas très bien passées. Le ministère de l’Education nationale a cependant indiqué vouloir « lever les malentendus sur le financement et le périmètre de la prime ».

Une prime, en plus du FIP

Le dispositif consiste à rémunérer les enseignants qui s’inscriront dans les projets pédagogiques financés dans le cadre du fonds d’innovation pédagogique (FIP). L’annonce de ce dernier avait été faite devant les recteurs d’académie en août dernier. Doté de 500 millions d’euros sur l’ensemble du quinquennat, le FIP permet de financer des projets en permettant l’achat de matériel ou le paiement de prestations. Les primes seront adossées au FIP pour les enseignants qui y participeront. L’objectif est de valoriser le temps passé sur les projets.

Un dispositif à court terme ?

Le média économique et financier a pu consulter le projet de décret et les arrêtés initialement programmés. Il évoque six montants de primes pour les enseignants des écoles, collèges et lycées, y compris les établissements privés sous contrat). Les dotations s’élèveraient à 250, 500, 750, 1.000, 1.250 et 1.500 euros par année scolaire. Il s’agit d'« argent en plus », précise-t-on dans l’entourage du ministre de l’Education Pap Ndiaye.



Les autres activités rémunérées, comme la coordination des éco-délégués ou le rôle de référent culturel ou numérique, garderont les budgets prévus à cet effet. L’enveloppe catégorielle prévue dans la loi de Finances reste elle aussi d’actualité. La prime à l’innovation pourrait par ailleurs avoir une durée limitée. Le futur « pacte » enseignant voulu par Emmanuel Macron est susceptible de la remplacer en septembre 2023.

La première présentation du projet de prime décidée par les recteurs était loin d’avoir reçu l’assentiment des professionnels de l’éducation. Les représentants des chefs d’établissement et des encadrants s’étaient dits peu convaincus par son utilité. Des syndicats opposés au dispositif avaient pointé du doigt la division et la concurrence que créerait la prime là où une revalorisation plus générale était attendue.

Sujets liés