Beaucaire a inauguré sa crèche de Noël… sans les personnages de la nativité

Sans les rois mages en Galilée La crèche a été inaugurée dans le hall de l’hôtel de ville de Beaucaire (Gard)

Jérôme Diesnis
La crèche met à l'honneur les santons de Provence.
La crèche met à l'honneur les santons de Provence. — Ville de Beaucaire

Le 16 novembre, le Conseil d’Etat, plus haute juridiction administrative française, a interdit la présence de la crèche de la nativité à Beaucaire (Gard). Et plus généralement au sein des collectivités publiques, au nom de la laïcité.

Lundi, le maire de Beaucaire, Julien Sanchez (RN), a néanmoins de nouveau inauguré une crèche dans le hall de la mairie… sans les personnages de la nativité. « Cette exposition avec plus de 300 santons, typiquement provençale, est un témoignage vivant de nos traditions, de notre identité », précise le vice-président du rassemblement national.

Le maire de Beaucaire évoque « l’Ocean Santons »

Volontiers provocateur, le maire a fait allusion au cours de la soirée à l’Ocean Viking. Le 11 novembre, le bateau avait reçu l’autorisation d’accoster à Toulon, avec à son bord 250 migrants secourus en mer par l’association SOS Méditerranée. Julien Sanchez a évoqué « la présence actuelle sur le Rhône de l’Ocean Santons (avec notamment à son bord Marie, Joseph, les rois mages et un enfant à naître), bateau en difficulté qui a demandé à accoster dans le port le plus proche (Beaucaire). Le CCAS doit se prononcer dans les prochains jours sur l’opportunité de son accueil afin de permettre l’accouchement dans de bonnes conditions dans notre crèche. »



Ces dernières années, les crèches de la nativité exposées au sein des hôtels de ville, à Beaucaire, mais aussi Béziers, ont régulièrement été attaquées devant le tribunal administratif par les préfets du Gard et de l’Hérault.