Paca : Cet été, la fréquentation touristique est repartie à la hausse dans la région

TOURISME Les touristes venus de France se font de plus en plus nombreux, au point de compenser la perte des visiteurs venus de l’étranger

20 Minutes avec AFP
La plage des Catalans à Marseille. (Illustration)
La plage des Catalans à Marseille. (Illustration) — Alexandre Vella / 20 Minutes

Portée par les vacanciers français, la fréquentation des hébergements touristiques en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a dépassé ses niveaux d’avant Covid-19 cet été, a indiqué mercredi l’Insee dans un communiqué.

Elément nouveau du paysage touristique de Paca à l’ère du coronavirus, les touristes venus de France se font de plus en plus nombreux (+7,6 % par rapport aux chiffres de 2019), au point de compenser la perte des visiteurs venus de l’étranger (-5,9 %), qui, « après avoir déserté la région lors de la crise sanitaire (…) ne sont pas complètement revenus ».

Avec 42,1 millions de nuits passées par des clients dans un établissement durant la saison estivale 2022 (d’avril à septembre), l’hébergement touristique a retrouvé un niveau de fréquentation supérieur de 2,9 % à celui de 2019, dernière année servant de repère avant l’épidémie de Covid-19 et ses conséquences sur la circulation des personnes en France et dans le monde.

L’hôtellerie à rebours de la tendance nationale

La région Paca a ainsi connu en 2022 une croissance supérieure à celle nationale (+2,3 %) et a été « la quatrième région la plus visitée, derrière Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Île-de-France », précise le communiqué. Les campings et les hôtels comptent chacun pour plus du tiers des nuitées (respectivement près de 39 % et 38 %).

Deux tiers des occupants des campings de Paca viennent de France (en hausse de 10,9 %) et la clientèle venue de l’étranger, « principalement européenne », est également plus nombreuse (+1,4 %). La fréquentation hôtelière, qui a augmenté de 2,3 % par rapport à 2019, à rebours de la tendance nationale en berne (-0,8 %), a vu la part de ses hôtes venus de France monter de 12,1 % et a « tiré profit de l’activité des hôtels haut de gamme », affichant quatre étoiles et plus, selon l’Insee. Pour cette gamme, les nuitées de touristes résidant dans l’hexagone ont bondi de 29,5 %.

Le reste de l’hébergement collectif (résidences hôtelières, villages de vacances, maisons familiales ou auberges de jeunesse), qui représente près d’un quart des nuitées dans la région, a vu sa fréquentation baisser de près de 3 % par rapport à 2019.