Brest : La liaison vers Orly passera de 4 à 22 vols par semaine

TRANSPORT AÉRIEN Abandonnée par Air France qui l’opérait jusqu’à présent via la compagnie Transavia, la ligne va être reprise par Chalair

J.G. avec AFP
— 
La liaison aérienne entre l'aéroport de Brest et Paris va être renforcée, a promis la compagnie Chalair.
La liaison aérienne entre l'aéroport de Brest et Paris va être renforcée, a promis la compagnie Chalair. — Aéroport de Brest

Adieu Transavia, bonjour Chalair. A partir du 6 mars, la liaison aérienne entre Brest et Orly va changer de pilote. Abandonnée par la compagnie low cost du groupe Air France-KLM en raison d’un manque de fréquentation, la ligne va être reprise par les Normands de Chalair. Ces derniers ne manquent d’ailleurs pas d’ambition pour cette ligne puisqu’ils prévoient à terme 22 vols par semaine entre la pointe bretonne et l’aéroport parisien.

« Cela permettra aux hommes d’affaires de pouvoir faire des allers-retours dans la journée ou sur deux jours de la manière la plus efficace possible », a précisé ce mercredi Jérôme Latrasse, directeur général adjoint de Chalair, qui espère attirer 50.000 à 55.000 passagers par an sur cette ligne, qui sera opérée par un appareil ATR 72 de 70 places. Jusqu’à présent, la ligne, toujours opérée par Transavia, enregistre une fréquentation d’un peu plus de 30.000 passagers par an à raison de quatre vols par semaine, selon la direction de l’aéroport brestois.

Un objectif de 150.000 passagers par an

Mais d’ici à deux ans, Chalair vise 150.000 passagers par an sur cette ligne avec de plus gros avions, soit environ la moitié du record de fréquentation (296.000 passagers environ en 2019), a précisé Alain Battisti, président et propriétaire de la compagnie. La ligne devrait permettre de créer 14 emplois pour une compagnie qui compte déjà 105 collaborateurs.

A l’annonce de l’abandon de la liaison par Air France, de nombreux élus bretons avaient protesté, y voyant une décision « choquante » et « inacceptable » au regard de l’accessibilité de la pointe bretonne. Le groupe a depuis annoncé le renforcement de sa desserte de Paris-Charles de Gaulle, avec quatre vols par jour depuis Brest, pour un total de 27 vols hebdomadaires cet hiver