Royaume-Uni : Un membre de l’entourage de la monarchie démissionne après un incident raciste

malaise Dans un communiqué, le palais de Buckingham a déclaré prendre l’incident « extrêmement au sérieux »

20 Minutes avec AFP
— 
Préparatifs de la célébration du jubilé de platine en 2022 au palais de Buckingham, à Londres.
Préparatifs de la célébration du jubilé de platine en 2022 au palais de Buckingham, à Londres. — Jack Dredd/Shutterstock/SIPA

Une personne appartenant à l’entourage de la monarchie britannique a démissionné après avoir posé des questions insistantes sur ses origines à une militante féministe noire lors d’une réception organisée par la reine consort Camilla à Buckingham, a indiqué mercredi le palais.

Ngozi Fulani, directrice de l’association Sistah Space qui soutient les victimes de violences domestiques, a affirmé sur Twitter qu’un membre des services qui entourent les membres de la monarchie lui avait demandé avec insistance « d’où elle venait vraiment » lors d’une réception mardi au palais royal.

« Non, mais d’où venez-vous en Afrique ? »

La réception organisée à Buckingham par la reine consort Camilla avait pour thème la lutte contre les violences à l’égard des femmes. Dans un tweet, Ngozi Fulani raconte avoir été interpellée dix minutes après son arrivée par une personne qu’elle désigne comme « Lady SH », qui lui a « touché les cheveux pour voir (son) nom sur (son) badge ». Elle ajoute qu’après avoir expliqué qu’elle était là comme représentante de son association basée à Londres, son interlocutrice lui a demandé : « Non, mais d’où venez-vous en Afrique ? » et a continué d’insister quand Ngozi Fulani lui a répondu être Britannique. « Non, mais d’où venez-vous vraiment ? D’où est-ce que les gens comme vous viennent ? », aurait-elle insisté.

La militante explique n’avoir pas su quoi répondre ni quoi faire : « Je ne pouvais pas le dire à la reine consort, et c’était un choc pour moi comme pour les deux autres femmes (à mes côtés), nous sommes restées abasourdies et muettes. » « Nous ne souhaitons pas révéler l’identité de la personne concernée, c’est le système qui doit évoluer », a insisté Sistah Space.


Dans un communiqué, le palais de Buckingham a déclaré prendre l’incident « extrêmement au sérieux ». « Des commentaires inacceptables et vraiment regrettables ont été faits, a déclaré le palais. La personne concernée aimerait exprimer ses profondes excuses pour le mal causé et a quitté son rôle honorifique avec effet immédiat. »