Le président des Restos du cœur réclame à Emmanuel Macron « un vrai coup de pouce » face à la crise

SOLIDARITE Brut, partenaire de « 20 Minutes », rencontre le responsable de l’association fondée par Coluche

20 Minutes avec Brut
Le président des Restos du cœur s’adresse à Emmanuel Macron — 20 Minutes - Brut

Alors que les Restos du cœur lancent leur nouvelle campagne d’hiver d’aide alimentaire et de distribution de repas, de plus en plus de personnes se trouvent fragilisées par l’actuelle l’inflation des prix. Patrice Douret, qui préside l’association, interpelle donc directement Emmanuel Macron : « Monsieur le président de la République, vous avez le pouvoir d’améliorer la vie des plus modestes dans notre pays », souligne-t-il.

De nouvelles problématiques entrent en jeu

Cet hiver s’annonce déjà comme plus difficile que les précédents dans le pays : « l’an dernier, les Restos ont accueilli 1,1 million de personnes et distribué 142 millions de repas et, vous le savez, depuis le début de cette crise inflationniste, nous subissons une hausse de 12 % du nombre de personnes accueillies, 15 % de familles en plus, 15 % de familles en plus, 25 % de bébés de 0 à 3 ans », explique Patrice Douret.

« Aujourd’hui, un tiers de ce que nous distribuons est acheté, poursuit Patrice Douret. Ce que l’on achète, on l’achète aussi à des prix qui ont fortement augmenté, entre 15 et 20 % d’augmentation, des produits de base, essentiellement alimentaires, mais également des produits d’hygiène ».

Le responsable précise avoir besoin « d’un coup de pouce de l’État, notamment sur le crédit d’impôt. Car quand vous donnez un euro d’argent public aux Restos du cœur, c’est cinq à six euros de missions, d’actions sociales directement auprès des plus démunis en capacité de déployer. C’est de l’argent public, j’en conviens, mais c’est d’abord un investissement sur l’avenir », s’émeut Patrice Douret.