Marseille : Le gouvernement valide l’encadrement des loyers

IMMOBILIER Olivier Klein, le ministre délégué au Logement a donné son accord à cette mesure déjà en place à Paris, Lille ou encore Bordeaux lors de la clôture des états généraux du logement de Marseille

20 Minutes avec AFP
— 
Le marché de l'immobilier est tendu à Marseille (illustration)
Le marché de l'immobilier est tendu à Marseille (illustration) — Mourad ALLILI

Le ministre délégué au Logement, Olivier Klein, a donné son feu vert mardi à un encadrement des loyers à Marseille, vivement souhaitée par la municipalité de gauche pour lutter contre les difficultés de logement dans la grande ville la plus pauvre de France.



« J’ai reçu jeudi dernier le dossier » et « je veux dire ici mon accord à ce qu’on puisse encadrer les loyers à Marseille », a déclaré le ministre en clôture des premiers états généraux du logement de la deuxième ville de France, assurant que cette demande sera « une priorité » de son administration.

Les loyers sont déjà encadrés à Paris et dans 18 communes de Seine-Saint-Denis ainsi qu’à Lille, Montpellier, Bordeaux, Lyon et Villeurbanne. La métropole Aix-Marseille-Provence dirigée par Martine Vassal (LR) a déposé un dossier qui prévoit un encadrement uniquement sur la ville-centre de Marseille, et pas dans les 91 autres communes de la collectivité dont certaines comme Cassis sont des stations balnéaires prisées.

Elle répond ici favorablement à une demande répétée du maire de Marseille, Benoît Payan. La métropole, elle, craint qu’une telle mesure « ne vienne gripper encore plus le système » et notamment la construction alors que Marseille compte 40.000 taudis et autant de demandes de logements sociaux en attente.