Puy-de-Dôme : Des lycéens découvrent des asticots et un morceau de seringue dans leurs assiettes

BEURK Le riz était aussi infesté de mouches

20 Minutes avec agences
Illustration d'une cantine.
Illustration d'une cantine. — G. Varela / 20 Minutes

Un asticot dans les pâtes, des mouches dans le riz et même… un morceau de seringue dans la viande. Voici ce que des élèves du lycée Louis-Pasteur, à Lempdes (Puy-de-Dôme), auraient découvert dans leurs assiettes vendredi dernier. La direction de l’établissement a confirmé l’information à La Montagne et a indiqué avoir immédiatement contacté ses fournisseurs pour obtenir des explications.

Une invasion de mouches

La seringue « viendrait d’une injection réalisée sur l’animal et dont une partie serait restée dans un muscle ». Pour les mouches, la proviseure Isabelle Plassais a reconnu faire face à une invasion. Le mystère demeure, en revanche, quant à la présence d’un asticot dans un plat de pâtes. Le fournisseur n’avait pas encore répondu au lycée ce mercredi.

Aucun élève n’a été intoxiqué. « Ce qui est arrivé est tout à fait exceptionnel », assure Isabelle Plassais. Le Conseil régional, en charge de la gestion des lycées, a, de son côté, déclaré que « toutes les mesures ont été prises par le lycée ».