Bassin d’Arcachon : Avant les fêtes, les vols d’huîtres sur les parcs se multiplient

Cambriolage Les ostréiculteurs demandent « un renfort significatif des forces de police et de gendarmerie »

E.P.
Ostréiculture sur le banc d'Arguin face a la dune du Pyla, le 30 août 2012.
Ostréiculture sur le banc d'Arguin face a la dune du Pyla, le 30 août 2012. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Les ostréiculteurs du Bassin d’Arcachon, en Gironde, demandent de l’aide pour surveiller leurs parcs d’huîtres. « Depuis une quinzaine de jours, les ostréiculteurs sont victimes de cambriolages à répétition, explique Olivier Laban, président du comité régional conchylicole. Tout autour du Bassin, du Cap-Ferret à l’Aiguillon, nous déplorons des vols, des intrusions et des dégradations sur les véhicules, le matériel de production et les fonds de caisse dans les cabanes ostréicoles ainsi que dans les dégustations. »

À un mois des fêtes de fin d’année, la filière est fortement mobilisée pour cette période qui représente jusqu’à 60 % de son chiffre d’affaires annuel. « Même si une surveillance de certains ports est prévue à partir du mois de décembre, nous appelons aujourd’hui à un renfort significatif des forces de police et de gendarmerie », continue Olivier Laban. Alors que la profession réfléchit à remettre en place un réseau de gardes jurés (ostréiculteurs professionnels ou retraités du métier), elle demande l’aide des autorités.