Pays basque : Un chasseur et un militant écologiste s’opposent (pacifiquement) sur le tir à la palombe

PAN ! Brut, partenaire de « 20 Minutes », assiste à un échange plutôt constructif

20 Minutes avec Brut
Discussion entre un chasseur et un militant écologiste — 20 Minutes - Brut

Pierre Rigaux est un naturaliste et un militant anti-chasse. Pour Brut, il échange avec Ximun Denis et certains de ses collègues chasseurs de palombe (aussi appelée pigeon ramier) au Pays basque.

La question des « appelants »

« Quand je vais à Barcelone ou à Paris, je vois ces pigeons partout, avance le chasseur, comme pour justifier sa pratique. Alors bien sûr, j’utilise un appelant [un pigeon domestiqué pour attirer ses congénères]. Mais pour moi, c’est comme mon chien. » Le naturaliste, lui, trouve « un peu étrange de conserver des animaux en captivité alors qu’ils préféreraient voler plutôt que d’attirer d’autres pigeons qui se font tuer devant eux ».

« La mort fait partie de la vie, poursuit Ximun Denis. Je pratique une chasse de travail, de technique, de passion. Il faut laisser ça perdurer, quoi. On perd la France en s’y opposant. Enfin, c’est mon ressenti. » Ce à quoi Pierre Rigaux rétorque : « On est dans une forme de cruauté extrêmement forte, sous couvert d’aspect sympathique des chasseurs qui disent passer un bon moment. Ils pourraient passer à mon avis un bon moment en allant juste observer la migration. »