JO de Paris 2024 : Gérald Darmanin pointe les drones comme principale menace terroriste

Sécurité Le ministre de l’Intérieur souhaite s’inspirer de la Coupe du monde au Qatar pour les JO et la Coupe du monde de rugby

20 Minutes avec AFP
— 
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin représente la France à la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde de football à Doha.
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin représente la France à la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde de football à Doha. — THOMAS SAMSON - POOL/SIPA

Depuis Doha, où il représente la France pour l’ouverture de la Coupe du monde de football, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est exprimé sur la sécurité des grands évènements sportifs. Les drones sont « la menace terroriste principale d’aujourd’hui et de demain, un drone chargé d’explosifs qui va sur une foule, sur une équipe exposée, sur une cérémonie d’ouverture comme aux Jeux olympiques par exemple », estime-t-il.

« Quand on organise un événement comme celui-là, les attaques cyber, la lutte anti-drone, les questions de menaces terroristes, les flux des personnes sont des sujets importants », a-t-il poursuivi depuis l’hôtel des Bleus qu’il a salués en début d’après-midi, deux jours avant leur entrée en lice contre l’Australie, et qu’il souhaite voir en finale contre « le Brésil ».

35.000 policiers et gendarmes mobilisés pour Paris 2024

« On a (à Doha) 225 policiers, gendarmes et démineurs qui sont là pour aider la sécurisation des supporters français qui seront jusqu’à 20.000 », a-t-il expliqué. Sans comparer une Coupe du monde de football ou de rugby et des Jeux olympiques, le ministre a évoqué « des choses qui peuvent évidemment nous inspirer ».



« C’est de l’intelligence et de l’expérience à connaître pour demain, pour la Coupe du monde de rugby et les Jeux olympiques. Il y a à apprendre des compétitions précédentes, c’est aussi la dernière grande compétition avant nos propres compétitions organisées en France », a-t-il dit. La cérémonie d’ouverture des Jeux de Paris, qui se déroulera sur la Seine avec 600.000 spectateurs attendus, est un gros sujet de préoccupation pour les autorités françaises. Trente-cinq mille policiers et gendarmes seront mobilisés le 26 juillet 2024 pour cet événement.