20 Minutes : Actualités et infos en direct
ENERGIEUne ville des Hauts-de-Seine se tourne vers la géothermie

Crise énergétique : Dans les Hauts-de-Seine, la ville de Meudon mise sur la géothermie

ENERGIESelon les estimations de Engie et de la municipalité, ce système permettra d’éviter l’émission de 17.700 tonnes de CO2 par an
Face à la crise énergétique, la ville de Meudon mise sur la géothermie pour pouvoir se chauffer grâce aux nappes d'eaux souterraines (illustration).
Face à la crise énergétique, la ville de Meudon mise sur la géothermie pour pouvoir se chauffer grâce aux nappes d'eaux souterraines (illustration). - Pixabay / Gerd Altmann / Pixabay
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

La ville de Meudon (Hauts-de-Seine) va transformer un de ses réseaux de chaleur pour raccorder un tiers de sa population à la géothermie. L’objectif : se chauffer avec une énergie propre grâce aux nappes d’eaux souterraines. En Île-de-France, de plus en plus de municipalités se tournent vers ce système permettant d’apporter chauffage et eau chaude à partir du sous-sol, où la température de l’eau se situe entre 50 et 95 degrés.

A Meudon, c’est le quartier de Meudon-la-Forêt, qui compte environ 15.000 habitants, qui sera raccordé à la géothermie. Selon les estimations de Engie et de la municipalité, cela permettra d’éviter l’émission de 17.700 tonnes de CO2 par an. Généralement, la géothermie ne suffit pas à elle seule à alimenter les réseaux auxquels elle est rattachée, qui doivent compléter avec d’autres énergies, comme le gaz. Dans le quartier de Meudon-la-Forêt, le gaz sera seulement utilisé à 17 %. La démarche est écologique, mais également économique. « En fonction de l’évolution du prix de gaz, la réduction sur la facture sera comprise entre 25 et 40 % », a évalué le maire (UDI) de Meudon, Denis Larghero.

Sujets liés