Les Français délaissent le vin depuis le début de la pandémie de Covid-19

STATIST-HIC La consommation de certaines boissons alcoolisées a augmenté par rapport à 2020 et 2021 mais reste inférieure à la période antérieure au Covid-19

20 Minutes avec agence
La consommation de vin, surtout de vin rouge, a baissé depuis quelques années en France. (Illustration)
La consommation de vin, surtout de vin rouge, a baissé depuis quelques années en France. (Illustration) — congerdesign / Pixabay

Boisson emblématique de l’Hexagone, il semblerait que le vin ne soit plus le breuvage favori des Français. Depuis quelques années, on note une baisse de la consommation des vins dits « tranquilles », soit les vins rouges, blancs et rosés.

Ainsi, selon le dernier bilan de France AgriMer relayé par RTL, les ventes de vin dans la grande distribution ont baissé de 5 % en volume en 2021, par rapport à 2020. C’est le vin rouge qui chute le plus, avec une baisse des ventes de 6,2 % et une baisse de sa valeur de 1,6 % en 2021 par rapport à la moyenne de la période 2016-2020.

Le champagne, nouveau favori des Français ?

Le vin blanc et le vin rosé se maintiennent : les ventes du premier ont augmenté 3 % en volume et celles du second sont restées stables, note RTL. Les deux breuvages alcoolisés ont pris en valeur, à hauteur de 6 % (pour le vin blanc) et 4 % (pour le rosé).

La tendance globale est à la baisse de la consommation, avec un coup dur enregistré pendant le Covid-19 et une tendance qui semble repartir à la hausse en 2021. Les chiffres restent cependant inférieurs à la période pré-pandémie. Une nouvelle qui réjouit les acteurs du secteur, la France étant le 3e producteur de vins au monde.



Aujourd’hui, les Français semblent de plus en plus attirés par les vins effervescents. Ainsi, depuis 2020, les ventes de champagne ont augmenté de 13 % en volume et de 14 % en valeur. Ces boissons plus festives ont également subi les conséquences de la crise sanitaire mais ont vite repris du poil de la bête.