Saintes : Ce que l’on sait sur l’accident de fête foraine dans lequel un adolescent a été grièvement blessé

ENQUETE Le jeune homme de 16 ans, dont le pronostic vital est toujours engagé, a été éjecté d’une chenille

M.B.
— 
Le manège a été placé sous scellé (illustration)
Le manège a été placé sous scellé (illustration) — Adil Benayache
  • Dimanche vers 16 heures, un jeune homme de 16 ans a été éjecté d’un manège de type chenille, à la fête foraine de Saintes (Charente-Maritime).
  • Il a été transporté par hélicoptère au CHU de Poitiers. Son pronostic vital est toujours engagé ce lundi.
  • Une enquête a été immédiatement ouverte par le parquet, du chef de « blessures involontaires avec une incapacité totale de travail supérieure à trois mois par manquement délibéré à une obligation de sécurité et de prudence. »

Dimanche après-midi, un adolescent de 16 ans a été grièvement blessé dans un accident de manège, à la fête foraine de Saintes (Charente-Maritime). Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident, « et en fixer les responsabilités », annonce le parquet de Saintes. Voici ce que l’on sait, ce lundi.

Que s’est-il passé ?

Vers 16 heures, un jeune homme de 16 ans prenait place dans une attraction de type chenille. « Alors que le manège entamait son troisième tour et prenait de la vitesse, le jeune homme s’est retrouvé éjecté à l’extérieur de sa voiture » explique le procureur de la République de Saintes, Benjamin Alla. Très grièvement blessée, la victime a été secourue sur place avant d’être conduite au centre hospitalier de Saintes. Elle a finalement été transférée par hélicoptère au CHU de Poitiers.

Quelle est la gravité des blessures ?

Un examen médico-légal a été ordonné par le parquet afin de connaître la nature et l’ampleur des blessures. « A cette heure [lundi à 18 heures], le pronostic vital du jeune homme est toujours engagé », indique le procureur de la République. La victime est un élève de l’école d’enseignement technique de l’armée de l’air de la base aérienne 722. Il était à la fête foraine « avec plusieurs de ses camarades. »

Où en est l’enquête ?

Une enquête, confiée à la brigade de sûreté urbaine du commissariat de Saintes, a été immédiatement ouverte du chef de blessures involontaires avec une incapacité totale de travail supérieure à trois mois par manquement délibéré à une obligation de sécurité et de prudence. Le manège a été placé sous scellé après les premières constatations réalisées par le service de police technique et scientifique. Le parquet a requis un expert judiciaire qui a procédé ce lundi après-midi à un examen du manège. « Il devra préciser s’il y a eu défaillance technique dans les organes de sécurité », annonce le procureur.

« De nombreuses auditions de témoins sont en cours afin de déterminer le déroulement des faits, si les procédures de sécurité ont été respectées avant le lancement de ce tour de manège, et si les consignes de comportement ont été données et suivies par les participants », poursuit le magistrat.