C’est l’heure du BIM : La bataille du budget 2023 lancée, procès du Rio-Paris et pénurie de carburants

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.
— 
A l’Assemblée nationale, le 2 août 2022.
A l’Assemblée nationale, le 2 août 2022. — Stephane DUPRAT/SIPA

La bataille du budget 2023 commence, sous la menace du 49.3

Le marathon budgétaire commence ce lundi dans l’hémicycle du Palais-Bourbon. Et les débats autour du budget 2023 s’annoncent tumultueux, alors que le gouvernement menace de dégainer le 49.3. Les députés vont donc se pencher sur un texte que l’exécutif se prépare déjà à faire passer sans vote, faute de majorité absolue pour les macronistes. La séance doit s’ouvrir à 16 heures avec l’intervention des ministres et des différents groupes politiques. Puis l’Assemblée commencera, sans doute mardi, à s’attaquer aux plus de 3.000 amendements déposés sur ce premier volet du projet de loi de finances (PLF), qui comprend notamment un « bouclier tarifaire » de 45 milliards d’euros face à l’explosion des prix de l’énergie.

Ouverture du procès du crash du Rio-Paris

La justice ouvre ce lundi le procès d’une catastrophe aérienne qui a fait 228 victimes. Le 1er juin 2009, le vol AF447 reliant Rio de Janeiro et Paris s’est abîmé en pleine nuit dans l’Atlantique, 3h45 après son décollage. La chambre de l’instruction a prononcé l’année dernière le renvoi pour homicides involontaires d’Air France et d’Airbus devant le tribunal. Durant ce procès qui devrait durer deux mois, les deux entreprises encourent 225.000 euros d’amende.

Face aux grèves, TotalEnergies et Esso-ExxonMobil prêts à négocier

Alors qu’à 15 heures, dimanche, 29,7 % des stations-service en France manquaient d’au moins un carburant, la Première ministre a voulu rassurer les automobilistes. Selon Elisabeth Borne, les tensions d’approvisionnement en carburants dans les stations-service vont « s’améliorer tout au long de la semaine » à mesure de l’arrivée de « livraisons » issues notamment des « stocks stratégiques » français. Le même jour, TotalEnergies a proposé d’avancer à octobre ses négociations annuelles sur les salaires, répondant à la main tendue de la CGT, à condition que les blocages prennent fin dans les raffineries et dépôts de carburants. Autre signe d’amélioration : Esso-ExxonMobil compte réunir les syndicats ce lundi.