Nantes : Des réductions de tarifs élargies pour se déplacer sans voiture

MOBILITE Les barèmes de la « tarification solidaire » sont revus pour bénéficier à davantage d’habitants. Les cyclistes seront également concernés

Frédéric Brenon
— 
La « tarification solidaire » permet aux revenus modestes de voyager à des tarifs très avantageux.
La « tarification solidaire » permet aux revenus modestes de voyager à des tarifs très avantageux. — F.Brenon/20Minutes
  • La tarification solidaire dans les transports en commun de l'agglomération nantaise sera élargie en 2023 aux quotients familiaux de 600 à 900.
  • Objectif : inciter les bas revenus et revenus moyens à se déplacer en bus et tramway plutôt qu’en voiture.
  • Une tarification solidaire sera aussi créée pour les locations et achats de vélo.

Des abonnements au réseau de transports en commun entièrement gratuits, ou avec une réduction tarifaire de 50 %, 70 % ou même 90 %. C’est ce que permet déjà la « tarification solidaire » mise en place depuis 2016 par Nantes métropole. Près de 60.000 personnes en bénéficient actuellement, en fonction de leur niveau de ressource (quotient familial CAF). 

Mais la collectivité considère qu’il faut aller plus loin pour, à la fois, « préserver le pouvoir d’achat » des habitants et encourager à préférer le bus ou le tramway « plutôt que la voiture ». Les élus ont donc voté ce vendredi de nouveaux barèmes. Objectif : élargir la tarification solidaire à davantage de ménages, y compris à une partie de la « classe moyenne ».

Concrètement, le plafond maximal a été relevé et une quatrième tranche a été créée. « Des gens qui sont actifs et qui, dans l’ancien système, avaient des revenus trop élevés pour bénéficier de la tarification solidaire vont désormais pouvoir l’intégrer », explique Bertrand Affilé, vice-président en charge de la mobilité. Les ménages ayant un quotient familial de 600 à 900 (jusqu’à 2.700 euros mensuels pour un couple avec deux enfants) seront en effet dorénavant éligibles.

Une nouvelle réduction de 30 %

La première tranche concernera toujours les quotients familiaux inférieurs à 350 et sera synonyme de gratuité, soit une économie annuelle allant de 120 euros à 500 euros par bénéficiaire. La quatrième tranche (de 750 à 900 de quotient familial) offrira une réduction de 30 %, soit une économie annuelle allant jusqu’à 150 euros par personne. Tous les membres d’un même foyer peuvent profiter du dispositif.

Les nouveaux barèmes entreront en vigueur en mai 2023. Au moins 120.000 personnes pourraient alors bénéficier des avantages tarifaires, soit le double du système actuellement en vigueur.



Aussi pour l’achat et la location de vélo

Autre nouveauté : les cyclistes ne seront plus oubliés puisqu’une tarification solidaire, avec les mêmes tranches, leur sera aussi proposée. Elle s’appliquera, à partir de décembre, aux locations annuelles de vélos Bicloo et permettra d’économiser jusqu’à 216 euros par an. Pas moins de 240.000 personnes pourraient être concernées.



A partir de mars 2023, des aides seront également débloquées pour l’achat d’un vélo. Ces subventions pourront atteindre 150 euros pour l’acquisition d’un vélo classique, 800 euros pour un vélo électrique et 1.500 euros pour un vélo cargo. Pas moins de 240.000 personnes pourraient être concernées par ces deux mesures.

La tarification solidaire des transports en commun coûtait environ 10 millions d’euros par an à Nantes métropole. Une dépense qui s’alourdirait de 1,8 million euros par an à partir de 2023 compte tenu de l’élargissement des barèmes et des aides aux cyclistes.