Béziers : Le préfet ordonne la fermeture d’une école coranique

NON-CONFORMITE Le représentant de l’Etat estime que la sécurité des personnes, adultes et enfants, fréquentant cet établissement, n’est pas assurée

Jérôme Diesnis
— 
Illustration d'un coran.
Illustration d'un coran. — Dwi Anoraganingrum/SIPA

Le préfet de l’Hérault Hugues Moutouh a décidé la fermeture administrative de l’école coranique installée au sein de la mosquée El Houda à Béziers. « Ce contrôle inopiné réalisé par la sous-commission départementale de sécurité (…) a révélé une non-conformité caractérisée à la réglementation qui régit les établissements recevant du public : installations électriques défectueuses, absence d’alarme incendie et de porte coupe-feu, issues de secours insuffisantes etc. », détaille la préfecture.

La commission de sécurité a émis un avis défavorable et demandé à l’autorité municipale la fermeture de la partie de l’établissement consacrée à l’enseignement religieux. Compte tenu de l’aménagement de salles de classe non déclaré, elle estime que la sécurité des personnes, adultes et enfants, fréquentant cet établissement, n’est pas assurée.

L’établissement accueille 47 élèves, âgés de 7 à 11 ans

Au moment du contrôle, l’école coranique située au sein de la mosquée El Houda accueillait 47 élèves, âgés de 7 à 11 ans. « La partie de l’établissement dédiée au culte restera ouverte le temps de la réalisation des travaux indispensables de mise en conformité qui devront être effectués dans les plus brefs délais », précise le représentant de l’Etat.