Grenoble : La ville récupère l’eau de la piscine municipale pour l’entretien des rues et des espaces verts

ÉCOLOGIE La mesure pourrait être étendue à d’autres piscines

20 Minutes avec agence
— 
La mesure est actuellement en phase d’expérimentation. Photo d’illustration.
La mesure est actuellement en phase d’expérimentation. Photo d’illustration. — 526663 / PIXABAY

Habituellement jetés à la fin de l’été, les 2.500 m3 d’eau provenant de la piscine municipale Jean-Bron de Grenoble (Isère) vont être récupérés. Ils serviront à arroser les espaces verts et nettoyer les rues de la commune, rapporte France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

La récente sécheresse et les restrictions d’eau ont incité les autorités à mener « une gestion responsable des fluides », a indiqué Pascal Reydellet, chef du service des équipements de la ville. Depuis le 29 août dernier et sa fermeture, la piscine a donc interrompu l’approvisionnement de son bassin en chlore afin que celui-ci s’évapore et que l’eau puisse être réutilisée.

Une expérimentation

Une expérimentation a ensuite été menée. « Le fait qu’il n’y ait plus de chlore a fait apparaître de la viscosité dans l’eau et des microalgues, donc on fait des tests pour voir si ça n’abîme pas les balayeuses. Et, par rapport à la viscosité, il ne faudrait pas que cela rende la chaussée glissante », a expliqué Gilles Namur, l’adjoint à la biodiversité, la nature et la fraîcheur.

Seule la piscine Jean-Bron est concernée par cette mesure. Si cette dernière s’avère concluante, elle devrait s’étendre aux autres bassins de la commune.