Hérault : Un tweet supprimé de la préfecture sur les « SDF étrangers » fait polémique

TWITTER Dans ce tweet, rapporte France 3, le préfet déclarait vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers », qui « ne sont pas les bienvenus »

N.B.
— 
La préfecture de l'Hérault (Illustration).
La préfecture de l'Hérault (Illustration). — Sergi Reboredo / VWPics

Un tweet, pourtant rapidement supprimé, de la préfecture de l'Hérault, n'est pas passé inaperçu. Dans ce message, le préfet de l'Hérault réagissait à un article de Midi Libre, évoquant l'arrestation d'un homme soupçonné d'avoir tenté de blesser des passagers d'un train avec un couteau, à Montpellier. « Je veux en finir avec la délinquance des SDF étrangers », pouvait-on lire dans ce tweet qui a, relate France 3, disparu depuis.

Dans ce tweet, le préfet de l'Hérault évoquait « 104 gardes à vue depuis août », précisant que ce sont des « Algériens et Marocains en majorité », responsables de « nombreux vols » et « violences avec armes ». « Nous serons intraitables, était-il écrit. Les CRS ont instruction de ne pas les lâcher. Ils ne sont pas les bienvenus. »

Un message condamné à gauche, salué à l'extrême droite

Plusieurs personnalités de gauche ont fustigé cette publication éphémère. « Ce ne sont ni des propos, ni des actes qu'on attend d'un préfet », a réagi Nathalie Oziol (LFI), députée Nupes de l'Hérault. Pour Sophie Mazas, avocate de la Ligue des Droits de l'homme, interrogée par France 3, « ces propos sont à la limite de l'indignité ». 

Dans les rangs de l'extrême-droite, en revanche, le message est salué. « Bravo au préfet de l'Hérault qui a dit la vérité, avant de supprimer sa publication », a tweeté Eric Zemmour (Reconquête). « Le préfet de l'Hérault est un petit héros de la vérité, a renchérit Gilbert Collard (extrême droite). Dommage que son tweet ait été supprimé. »

Sollicitée par 20 Minutes, ce vendredi matin, à propos de ce tweet, la préfecture de l'Hérault a répondu qu'elle ne ferait pas de commentaire à ce sujet.