Gendarmerie : Darmanin dans le Cher ce jeudi pour parler de la création de 200 brigades en France

SECURITE Selon le ministre de l’Intérieur, il s’agit de recréer 2 à 3 brigades de gendarmerie « par département »

20 Minutes avec AFP
Gérald Darmanin lors d'une cérémonie d'hommage aux héros de la Gendarmerie nationale, à Paris le 16 février 2022 (illustration).
Gérald Darmanin lors d'une cérémonie d'hommage aux héros de la Gendarmerie nationale, à Paris le 16 février 2022 (illustration). — ISA HARSIN

Où vont être implantées les 200 brigades de gendarmerie supplémentaires prévue dans la loi d’orientation de la sécurité ? Pour répondre à cette question, le ministre de l’Intérieur est en tournée ce jeudi dans le Cher. Gérald Darmanin se rend dans le département pour lancer « la consultation pour l’ensemble du pays ».

Dans un entretien au groupe de presse Centre France, le ministre explique que « chaque préfet, avec le patron de groupement de gendarmerie de son département réunira les élus locaux pour leur présenter l’état des forces et faiblesses de la sécurité sur le territoire concerné ». « L’idée », poursuit-il, « est que les élus et notamment les maires, qui connaissent le terrain mieux que les fonctionnaires de la République, puissent réagir en exprimant leur accord ou leur désaccord sur le constat ».

Des premières brigades « prêtes dès l’été prochain »

Gérald Darmanin précise qu’il s’agit de recréer 2 à 3 brigades de gendarmerie « par département en se concentrant sur les secteurs qui ont gagné de la population et sur ceux où les services publics ont déserté ». La phase de concertation s’étalera « jusque début janvier » puis l’Etat analysera les propositions en vue d’annoncer les implantations « d’ici mars-avril 2023 » afin que les « premières brigades soient prêtes dès l’été prochain ».

Quant aux locaux, le ministre explique que la création de ces brigades se fera « à moindre coût » en réinvestissant des bâtiments publics non utilisés. Il ajoute que « les élus qui le souhaitent pourront disposer de brigades itinérantes ». Le projet d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (LOPMI) doit être débattu en première lecture début octobre au Sénat.