Marseille : Première pierre d’une école emblématique dans le cadre de « Marseille en grand »

EDUCATION La pose de la première pierre de cette école marseillaise par le maire Benoît Payan s’inscrit dans le plan Marseille en grand qui prévoit notamment un vaste chantier de rénovation des écoles

20 Minutes avec AFP
— 
Des écoliers à Marseille
Des écoliers à Marseille — Clément Mahoudeau/ AFP

Une école « sécurisée, verte, propre », dans un quartier « où des centaines d’enfants viennent étudier dans des préfabriqués » : le maire socialiste de Marseille a posé mardi la première pierre d’un chantier emblématique, un an après le lancement d’un vaste plan de rénovation des écoles.



La construction du groupe scolaire de la rue Masséna, dans le quartier de la Belle de Mai (3e arrondissement), s’intègre au plan « Marseille en grand », lancé à l’initiative du président Emmanuel Macron pour rattraper les retards pris par la deuxième ville de France dans de multiples domaines.

Vingt classes

Pilier de ce plan, l’éducation, avec la rénovation prévue de 174 écoles sur les 470 que compte la ville, « des constructions ou des réhabilitations lourdes », a détaillé Laurent Carrié, préfet délégué pour l’égalité des chances chargé du plan « Marseille en grand », lors d’une conférence de presse sur le site.

« Un plan inclusif qui part du constat des difficultés sociales que connaît la ville, et spécialement cet arrondissement avec un des taux de pauvreté les plus élevés d’Europe », a insisté Laurent Carrié.

Le chantier de la rue Masséna, de près de 15 millions d’euros, va regrouper 20 classes mais aussi des équipements publics qui manquent dans le quartier : médiathèque, ludothèque, salle polyvalente.