Covid-19 : Un établissement privé impose le masque à Sedan, une famille retire ses enfants

MESURE SANITAIRE Le chef d’établissement de ce collège-lycée de Sedan affirme être harcelé depuis qu’il a annoncé le retour du masque obligatoire

20 Minutes avec agence
— 
Un masque (illustration).
Un masque (illustration). — T. Gagnepain / 20 Minutes

À Sedan (Ardennes), le chef du collège-lycée privé Mabillon, Olivier Vallot, a décidé de rendre à nouveau le masque obligatoire en raison du nombre important de cas de Covid-19. Les 800 élèves de l’établissement sont concernés par cette mesure appliquée depuis le 19 septembre dernier ; rapporte France 3 Grand-Est.



Une famille déscolarise ses enfants

Les chefs d’établissements sont autorisés à prendre de telles décisions même si le protocole sanitaire de les impose pas. « En trois jours, nous avons été informés de 50 cas positifs chez les élèves, puis de 6 cas chez les enseignants, s’est justifié le directeur auprès de la chaîne régionale. J’ai la responsabilité de prendre des mesures d’urgence dans mon établissement ».

Mais pour certains, le retour du masque ne passe. Une famille a ainsi décidé de déscolariser ses enfants après l’annonce de cette mesure, indique Olivier Vallot. Ce dernier affirme également avoir reçu de nombreux messages malveillants et « des coups de téléphone anonymes ».