Haute-Garonne : Opération sauvetage pour 53 chiens qui s’entassaient dans des « conditions indignes »

Maltraitance animale Mercredi, les gendarmes ont délivré 53 chiens qui vivaient dans des « conditions indignes » chez un particulier de Beaumont-sur-Lèze, au sud de Toulouse

H.M.
L'un des chiens sauvés mercredi 21 septembre 2022, au sud de Toulouse.
L'un des chiens sauvés mercredi 21 septembre 2022, au sud de Toulouse. — Gendarmerie nationale

Les pauvres bêtes survivaient dans des enclos surpeuplés, un camion, un préfabriqué ou encore une caravane. Une vaste opération de gendarmerie, appuyée par la SPA et les services vétérinaires, a eu lieu mercredi à Beaumont-sur-Lèze, à une trentaine de kilomètres au sud de Toulouse. Elle a permis de soustraire 53 chiens, dont sept chiots, à des « conditions indignes » de captivité, indique Samuel Vuelta-Simon, le procureur de la République de Toulouse.



Le propriétaire des chiens avait déjà fait l’objet d’un contrôle fin 2021 et promis de réduire le nombre d’animaux à neuf. Il était donc loin du compte quand il a été placé en garde à vue mercredi. Devant l’évidence, l’homme a d’ailleurs opté pour une procédure de « plaider coupable » et a été condamné jeudi à dix mois de prison avec sursis et à une interdiction de détenir un animal pendant un an. Quant à ses malheureux pensionnaires, ils ont été confiés aux bons soins de la SPA, « ce qui permettra qu’ils soient proposés sans délai à l’adoption », assure le parquet.