Pénurie de biscuits au chocolat : L’usine girondine de Mondelez redémarre

GOURMANDISES Après une alerte à la salmonelle fin août, le groupe Mondelez avait décidé par précaution d’arrêter l’usine de Cestas où étaient fabriqués les biscuits contaminés

E.P.
Les biscuits de la marque LU appartiennent depuis 2012 à la multinationale américaine Mondelez International
Les biscuits de la marque LU appartiennent depuis 2012 à la multinationale américaine Mondelez International — JEAN-PIERRE MULLER

Les rayons des grandes surfaces devraient prochainement refaire le plein de Mikado, Petit Ecolier, Granola, Pépito, Pim’s et autres biscuits chocolatés fabriqués par la multinationale américaine Mondelez International. L’usine de Cestas, l’un des plus grands sites français du groupe, reprend progressivement son activité, annonce Mondelez ce mardi, dans un communiqué.

Un grand nettoyage de l’usine

Après une alerte à la salmonelle fin août de la part d’un de ses fournisseurs, le groupe avait décidé par précaution d’arrêter l’usine de biscuits contaminée, pour procéder à un nettoyage en profondeur des installations, boulon par boulon. Il n’y a pas eu de rappels de produits car l’usine a été mise en alerte avant que le chocolat contaminé ne soit commercialisé.



Après plusieurs semaines d’arrêt, les lignes de fabrication sont remises en activité petit à petit. « Il faudra néanmoins encore plusieurs semaines avant de retrouver les capacités de production normales, précise le groupe dans son communiqué. Ce redémarrage progressif de production devrait permettre de reprendre dans les prochaines semaines l’approvisionnement des produits mis en rupture suite à l’interruption des activités du site ».