Ce que l'on sait de l'affaire la petite Marina

FAITS DIVERS Le corps de la fillette de 8 ans a été retrouvé ce vendredi, ses parents ont été placés en garde à vue…

Avec agence

— 

Reproduction de l'avis de recherche diffusé par la gendarmerie le 10 septembre 2009 pour retrouver la petite Marina.
Reproduction de l'avis de recherche diffusé par la gendarmerie le 10 septembre 2009 pour retrouver la petite Marina. — JEAN FRANCOIS MONIER / AFP
Le corps de la fillette de 8 ans a été retrouvé ce vendredi, ses parents ont été placés en garde à vue.

 

Que s’est-il vraiment passé?
Selon les aveux du père, qui ont eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, Marina serait décédée de mort naturelle au début du mois d’août.

Il aurait alors conservé son corps dans le congélateur de la cave de leur domicile d’Ecommoy, près du Mans, selon la procureure chargée de l’affaire.

A L’occasion d’un récent déménagement de la famille, le père aurait transporté le corps de Marina, à l’aide d’une benne à béton, dans le container d’un dépôt du Mans mis à disposition des employés de l’entreprise de déménagement pour laquelle il travaillait. Là, il aurait fait couler une dalle en béton sur la dépouille de la fillette.

La thèse de l’accident domestique est envisagée par la procureure qui a précisé qu’il n’y avait «pas de traces de violences apparentes».


 
 
Que sait-on de sa famille?
Marina, 8 ans, souffrait d’une «petite déficience intellectuelle» mais était scolarisée selon la procureure.

- DR

 

Elle était issue d’une famille recomposée de cinq enfants qui vivait depuis deux dans la région mais «venait d’emménager au Mans».


Selon Europe 1, ses parents déménageaient régulièrement: «Mardi, leur voisine les a vus faire de nouveau leurs cartons».

Marina avait «récemment fait l'objet de deux signalements auprès de la justice pour suspicion de maltraitance» de la part de deux directeurs d’école, selon la radio qui ajoute que la fillette avait également été hospitalisée pendant un mois au printemps dernier.

>> A lire par ici Marina, Fiona, Typhaine: Innocence en danger envoie les enfants martyrs près des étoiles

 
Quelle était la version du père?
Il avait indiqué aux gendarmes qu’il avait laissé dormir sa fille dans sa voiture, mercredi soir, sur le parking d’un McDonald’s de Saint-Saturnin, au nord du Mans, le temps d’aller commander un repas à emporter avec son fils de 10 ans. À son retour, vingt minutes plus tard, Marina avait disparu.

Le père a ensuite alerté les personnes présentes sur le parking et la gendarmerie. Une version rapidement suspecte aux yeux des gendarmes.