Saint-Denis : Un collège interdit le port des claquettes-chaussettes chez les élèves

TENUE CORRECTE EXIGEE Des professeurs justifient la mesure par des questions de sécurité en classe

20 Minutes avec agence
Des jeunes portent des claquettes-chaussettes dans le clip du rappeur Alrima.
Des jeunes portent des claquettes-chaussettes dans le clip du rappeur Alrima. — Capture YouTube / Alrima

Le collège public Elsa-Triolet à Saint-Denis ( Seine-Saint-Denis) a décidé d’interdire le port des « claquettes-chaussettes » dans son enceinte, relaie Le Parisien dans son édition de mercredi.

Ces dernières années, de nombreux adolescents, les garçons comme les filles, ont adopté cette mode particulière, au grand dam des enseignants et de la direction de l’établissement. Un professeur interrogé par nos confrères explique ainsi qu’il s’agit avant tout d’une question de sécurité. Les enfants qui portent des claquettes s’exposeraient par exemple aux projections de produits dans les cours de physique-chimie.

Convaincre plutôt qu’interdire

La mesure, inscrite dans le règlement intérieur du collège, ne fait pas l’unanimité chez les élèves. Les adolescents qui ont réagi auprès du quotidien francilien évoquent la liberté de se vêtir comme ils le souhaitent. Certains ne voient pas de différence entre des claquettes et des baskets. Et une jeune fille les trouve même plus hygiéniques que des chaussures fermées.

« Il vaut mieux être dans l’incitatif, avec l’idée de convaincre plutôt que d’interdire », estime pour sa part Bruno Bobkiewicz, secrétaire général du SNPDEN (Syndicat national des personnels de direction de l’Education nationale). Il estime qu’il faut apprendre aux élèves ce que signifie une « tenue correcte ». Notamment pour leur avenir et la perspective d’entretiens professionnels.

La mention « tenue correcte exigée » dans les règlements des établissements laisse une porte ouverte aux élèves. Mais les collèges peuvent préciser les vêtements interdits, comme c’est souvent le cas pour le crop-top ou les jeans déchirés.