Rentrée des classes 2022 : Votre enfant porteur d’un handicap n’a pas pu faire sa rentrée ? Racontez-nous pourquoi

VOUS TEMOIGNEZ Cette année encore, des familles se retrouvent sans solution pour leur enfant porteur d’un handicap

Delphine Bancaud
De trop nombreux enfants handicapés sont encore privés de solution scolaire.
De trop nombreux enfants handicapés sont encore privés de solution scolaire. — Canva

Jeudi, certains enfants n’ont pas eu la chance de retrouver l’école. Car si en France, 410.000 enfants handicapés sont scolarisés en milieu ordinaire et 67.000 en milieu spécialisé, d’autres se trouvent sans solution. Parce qu’ils n’ont pas d’AESH (accompagnant d’élève en situation de handicap) le jour de la  rentrée, pas de place en Ulis, en IME (Institut médico-éducatif)…

Une situation dénoncée lundi par la Défenseure des droits, soulignant que 20 % des saisines relatives aux droits de l’enfant reçues en 2021 concernaient « des difficultés d’accès à l’éducation d’enfants en situation de handicap ». L’Unapei, qui fédère des associations spécialisées dans le handicap intellectuel, cognitif et le polyhandicap, a de son côté dévoilé en août que sur 8.000 enfants qu’elle accompagne, 18 % n’avaient aucune heure de scolarisation par semaine l’an dernier.

Si vous êtes parent d’une enfant handicapé qui n’a pas pu faire sa rentrée, expliquez-nous pourquoi ? Quel âge a-t-il et de quel handicap est-il atteint ? N’a-t-il pas eu de place dans l’établissement qui devait l’accueillir ? Ou pas d’AESH ? Avez-vous l’espoir que la situation s’arrange ? Comment allez-vous vous organiser en attendant ? Allez-vous faire la classe à votre enfant pendant cette période ?