La pension alimentaire minimale augmentée de 50 % « dès novembre 2022 », assure le gouvernement

COUP DE POUCE C’était l’une des promesses d’Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle

20 Minutes avec AFP
— 
Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis de soutenir les familles monoparentales.
Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis de soutenir les familles monoparentales. — imageBROKER.com/SIPA

Les mères et pères célibataires vont avoir droit à un peu d’oxygène. « Dès novembre 2022 », l’une des promesses du président-candidat Emmanuel Macron s’appliquera : « soutenir le revenu des familles monoparentales, en augmentant de 50 % le montant de la pension alimentaire minimale », de 116 à 174 euros par enfant et par mois. Cette revalorisation figure sur la feuille de route du ministère des Solidarités, diffusée après le séminaire gouvernemental mercredi.

Cette somme correspond au montant minimum versé par la Caisse d’allocation familiale, soit pour compléter les petites pensions, soit en cas de non-paiement par le parent débiteur. Durant la campagne présidentielle, l’Institut Montaigne avait évalué le coût de cette mesure à 900 millions d’euros par an, sur la base d’une dépense de 1,8 milliard en 2020 pour plus de 800.000 bénéficiaires.