Rentrée des classes 2022 : Toilettes mixtes et salle nature, un collège sort du bois en Gironde

EDUCATION Cinq nouveaux collèges et un collège rénové ouvrent leurs portes en Gironde en cette rentrée, notamment celui du Pian-Médoc au milieu des pins

Mickaël Bosredon
— 
Le nouveau collège du Pian-Médoc (Gironde), en pleine nature, a ouvert ses portes à la rentrée 2022.
Le nouveau collège du Pian-Médoc (Gironde), en pleine nature, a ouvert ses portes à la rentrée 2022. — Mickaël Bosredon/20 Minutes
  • La Gironde doit absorber chaque année 20.000 habitants supplémentaires.
  • Cela représente environ 1.000 nouveaux collégiens par an, c’est pourquoi le département a lancé un vaste plan collèges jusqu’en 2025.
  • Parmi les nouveaux établissements de la rentrée, le collège du Pian-Médoc, au milieu des pins, propose des nouveautés pédagogiques, comme une salle en plein air.

A Pian-Médoc, un collège a poussé à la lisière de la métropole bordelaise, implanté au milieu des pins. Si tout n’est pas encore achevé en cette rentrée, cette magnifique structure s’est dévoilée sans embûche à ses 480 premiers élèves ce jeudi.

« A terme, le collège, qui n’accueille pour l’instant que les élèves de la 6e à la 4e, pourra recevoir jusqu’à 800 élèves, explique la principale Gaëlle Gueguen. L’objectif est d’être l’école la plus inclusive possible, avec bientôt une section spécialisée dans l’accueil d’élèves en situation de handicap, et un espace pour les élèves nouvellement arrivés en France. Nous proposons par ailleurs des toilettes mixtes, la seule discrimination sera celle de l’âge, avec les petits d’un côté, et les plus grands de l’autre. »

Les plantations dans et autour du nouveau collège du Pian-Médoc, se feront d'ici à quelques semaines
Les plantations dans et autour du nouveau collège du Pian-Médoc, se feront d'ici à quelques semaines - Mickaël Bosredon/20 Minutes

Ce collège se veut aussi un établissement « nature. » « L’architecte [BMP Architectes/Eric Wirth] a voulu intégrer cet établissement dans son environnement en le faisant cohabiter avec les arbres », poursuit Gaëlle Gueguen. « Et si nous sommes entourés de forêt, on ne se sent pas en situation de danger, précise-t-elle en raison des incendies de l’été dans le département, qui peuvent susciter l’inquiétude. La commission de sécurité a donné son autorisation de fonctionner, le site est très bien protégé. »

Gaëlle Gueguen, principale du collège du Pian-Médoc (Gironde)
Gaëlle Gueguen, principale du collège du Pian-Médoc (Gironde) - Mickaël Bosredon/20 Minutes

Le bois valorisé

Pour que les élèves profitent à plein de cet environnement, une salle « nature », sorte d’amphithéâtre en plein air, a été conçue. « On pourra y écrire sur les côtés et avoir sous les yeux ce magnifique paysage, montre la principale. Cette salle pourra servir à certains exposés, pour que l’élève soit dans de bonnes conditions afin de parler en public. J’espère insuffler ici un projet éducatif sur la responsabilisation des élèves et leur gain en autonomie. Ce sont des enfants, mais qui vont rapidement devenir de jeunes adultes. Notre rôle est aussi de les outiller pour leur vie future, cela passe par savoir prendre la parole en public, négocier, écouter… Ce sont des compétences aussi importantes que les compétences académiques. »

Le collège du Pian-Médoc est notamment équipé d'une salle de classe en plein air, qui sera consacré aux exposés
Le collège du Pian-Médoc est notamment équipé d'une salle de classe en plein air, qui sera consacré aux exposés - Mickaël Bosredon/20 Minutes

L’aspect environnemental, passe aussi par des actions en termes d’économie d’énergie. Le collège du Pian est équipé d’une chaufferie biomasse pour la production de chauffage et d’eau chaude, et 200 m2 de panneaux photovoltaïques en toiture fourniront une partie de l’énergie pour le bâtiment. Une cuve de 36 m3 servira à stocker les eaux de pluie pour l’eau des sanitaires. Enfin, 80 % du bois présent sur le site a été utilisé pour la réalisation du bardage, et le pin maritime a été utilisé pour la réalisation du mobilier. Tout cela a permis à l’établissement d’être lauréat du projet d'innovation européen Basajaun, qui valorise les projets en bois.

« Niveau d’exigence élevé en matière d’équipement et de service public »

L’ouverture de cet établissement, dans cet arc nord-ouest de l’agglomération bordelaise, était particulièrement attendue, car il s’agit d’un des secteurs les plus tendus, reconnaît le président du département. La Gironde, qui accueille chaque année 20.000 habitants supplémentaires, dont la moitié sur la métropole bordelaise, doit rattraper au plus vite un déficit en matière d’équipements publics, et notamment de collèges. « C’est bien pour cela que nous avons rajouté dans la liste des collèges à réaliser, un autre au Taillan-Médoc » souligne Jean-Luc Gleyze, président (PS) du département.

La Gironde a lancé dès 2017 un plan collège, qui prévoyait la construction de douze nouveaux établissements et dix réhabilitations d’ici à 2024. Un plan qui a été revu à la hausse depuis, et porté à quatorze nouveaux collèges. Cinq d’entre eux sont inaugurés à l’occasion de cette rentrée 2022, et un autre entièrement rénové ouvre également. « C’est une forme d’aboutissement pour ce plan qui voit le jour », se réjouit l’élu.

L’ensemble du plan collèges « va nous permettre d’accueillir 10.000 collégiens supplémentaires jusqu’en 2025 », poursuit Jean-Luc Gleyze, qui reconnaît que « cette croissance démographique pose un niveau d’exigence élevé en matière d’équipements et de service public ».