C’est l’heure du BIM : L’heure de la rentrée scolaire, rapport explosif contre Pékin et stationnement payant pour les scooters

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.
— 
Des enfants arrivant dans une école, à Toulouse en 2018 (illustration).
Des enfants arrivant dans une école, à Toulouse en 2018 (illustration). — AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Douze millions d’élèves retrouvent le chemin de l’école

Les cloches vont retentir ce jeudi dans les établissements scolaires pour marquer la fin des vacances. Une nouvelle année commence en effet pour 6,5 millions d’écoliers, 3,4 millions de collégiens et 2,2 millions de lycéens. Et si la rentrée avait eu lieu l’an dernier sous le sceau de la crise sanitaire, cette année, c’est sous celui de la crise du recrutement des enseignants qu’elle va se dérouler. Un phénomène qui n’est pas nouveau mais qui s’est encore aggravé, avec plus de 4.000 postes non pourvus aux concours, sur 27.300 ouverts dans le public et le privé. Le ministre de l’Education Pap Ndiaye a toutefois promis que pour ce premier jour il y aura bien « un professeur devant chaque classe ».

L’ONU accuse Pékin de possibles « crimes contre l’humanité » dans le Xinjiang

Sans surprise, Pékin est particulièrement furieuse contre un rapport, publié mercredi, sur la région chinoise du Xinjiang. Il faut dire que dans celui-ci les accusations sont très graves. L’ONU y évoque de possibles « crimes contre l’humanité » et fait état de « preuves crédibles » de tortures et de violences sexuelles à l’égard de la minorité ouïghoure. « L’ampleur de la détention arbitraire et discriminatoire de membres des Ouïghours et d’autres groupes à prédominance musulmane (…) peut constituer des crimes internationaux, en particulier des crimes contre l’humanité », indique en effet le rapport. Michelle Bachelet, dont c’était le dernier jour à la tête du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme après un mandat de quatre ans, tient ainsi in extremis sa promesse en publiant le document peu avant minuit.

Le stationnement des deux-roues motorisés devient payant à Paris

Les détenteurs d’un deux-roues motorisés thermiques (2RM) vont devoir ouvrir leur porte-monnaie à Paris. Dès ce jeudi, ils seront dans l’obligation de payer leur stationnement sur des emplacements matérialisés alors que la gratuité sera appliquée pour les deux-roues électriques. Dans le programme d'Anne Hidalgo, la mesure prévue pour entrer en vigueur le 1er janvier dernier avait finalement été reportée de huit mois.