Rentrée scolaire 2022  : Retrouvez les annonces de la conf de presse du ministre de l’Education Pap Ndiaye

LIVE Lors de sa conférence de rentrée très attendue, Pap Ndiaye a notamment annoncé un nouveau concours pour les contractuels

D. Bancaud
— 
Pap Ndiaye lors de sa conférence de presse de rentrée, le 26/08/2022.
Pap Ndiaye lors de sa conférence de presse de rentrée, le 26/08/2022. — AFP

nnL’ESSENTIEL

  • Le successeur de Jean-Michel Blanquer au ministère de l’Education Nationale, Pap Ndiaye, tient sa conférence de presse de rentrée ce vendredi à 9h30. Et 20 Minutes la suit pour vous.
  • Une rentrée menacée - vous en avez sûrement entendu parler cet été - par une crise des recrutements. Alors que plus de 4.000 postes n’ont pas été pourvus aux concours enseignants, Pap Ndiaye a promis « un professeur devant chaque classe », via notamment un recours aux contractuels.
  • Cette prise de parole intervient au lendemain de celle d’Emmanuel Macron, qui a donné jeudi sa feuille de route pour l’Education : meilleurs salaires, boost de la voie professionnelle, formation des enseignants et autonomie des établissements sont au programme…

A VOIR

A LIRE AUSSI

 

11h43 : Le ministre sous les caméras...

 

11h27 : A propos des expérimentations des évaluations...

«15.000 élèves de Cm1 seront concernés et 25.000 de 4e », indique le ministre. 

11h25 : Pap Ndiaye confie ses premières impressions en tant que ministre

« Ma première impression a été d’être admiratif de la compétence, du travail et du dénouement de l’Education nationale », déclare-t-il. Il explique ne pas apprécier la métaphore « mammouth » pour désigner l’institution.

11h18 : Des précisions sur l’option maths

Pour l’instant on ne sait pas si l’option maths perdurera à la rentrée 2023 ou si les maths seront réintégrées dans le tronc commun.

 

11h14 : Il aborde enfin l’éducation prioritaire

La carte de l’éducation prioritaire va être revue. Concernant l’expérimentation des contrats locaux d’accompagnement (CLA), « nous devons les regarder ».

11h07 : Pap Ndiaye revient sur le bien-être

« Il y a un lien étroit entre réussite scolaire et bien-être de l’élève », insiste-t-il, en évoquant des études internationales sur le sujet. C’est assez rare qu’un ministre de l’Education évoque à plusieurs reprises ce thème lors de sa conférence de presse.

11h01 : Pap Ndiaye insiste sur l’attention qu’il apportera au collège

« A partir de cet automne, nous engageons la réflexion avec les instances concernées sur les meilleurs moyens de le transformer », indique-t-il.

10h49 : Pap Ndiaye revient sur la baisse des effectifs...

« Il y aura environ 500.000 élèves en moins d’ici à 2027. Il y en a eu 97.000 de moins déjà entre les rentrées 2022 et 2023, dont 85.000 dans le primaire. Il faut le prendre en compte. »

10h48 : Le ministre à l'aise dans l'exercice de la conf de presse

 

10h40 : « Il nous faut réfléchir au bâti scolaire »

« Nous avons engagé un dialogue avec les collectivités à ce sujet », indique le ministre. « Le bâti scolaire est mal adapté à résister aux vagues de chaleurs », indique-t-il.

10h34 : Pap Ndiaye répond sur la faiblesse de la formation des contractuels

« Au bout de 4 jours de formation, on a un équipement minimal », explique-t-il, tout en reconnaissant que ce bagage n’est pas du tout suffisant.

10h28 : « Nous prolongeons les rémunérations des contractuels jusqu’à la fin août », rappelle le ministre

L’objectif est de fidéliser les contractuels. Le ministre précise aussi que le concours exceptionnel permettra de titulariser les enseignants contractuels qui le souhaitent, mais ses modalités ne sont pas arrêtées. « On ouvra la fonction publique à des personnes qui ont déjà témoigné de leur engagement ».

10h22 : « La question de la revalorisation porte sur l’ensemble de la grille »

C’est un point que le ministre a déjà souligné ce jeudi lors du JT de 20h, mais qui est particulièrement sensible pour les enseignants. Car si les rémunérations des enseignants débutants seront revalorisées pour aboutir à 2.000 euros nets, leurs collègues plus expérimentés craignaient d’être oubliés.

10h20 : « Nous ne remettons pas en cause la masterisation »

La question de la formation des enseignants est en effet questionnée en raison de la crise des recrutements. La place du concours sera peut-être remise en question. « Nous réfléchissons au processus de sélection et de formation des futurs professeurs qui n’implique pas forcément un concours au niveau bac + 5, mais la mastérisation n’est pas remise en cause », déclare-t-il.

 

10h18 : Le ministre va désormais répondre aux questions des journalistes

C’est la partie la plus intéressante de la conférence de presse, mais aussi la plus délicate pour tout nouveau ministre. Car les questions sont parfois très pointues.

10h10 : Sarah El Haïry, Secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse, s’exprime

Les métiers de l’animation sont en crise. Des travaux seront lancés pour les recruter et revaloriser ces professions. Le mentorat sera développé, notamment au sein des lycées professionnels. « Cette année, 200.000 jeunes seront accompagnés ». Le SNU sera encore promu. « 9 jeunes sur 10 sont ravis de leur SNU », affirme Sarah El Haïry.

10h06 : Carole Grandjean prend la parole sur la voie pro

C’est la ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels. Elle reparle des temps de découverte professionnelle dès la 5e. « Les rectorats accompagneront chaque collège volontaire qui se lancera ». Une réforme du lycée pro sera engagée après des concertations. Et ce, pour limiter le nombre de décrocheurs et améliorer les possibilités de poursuite d’études. Les temps de stage seront augmentés de 50 % dès cette rentrée et les élèves recevront une gratification pour cela.

10h04 : 4.000 nouveaux AESH vont être recrutés à cette rentrée

Et ce, pour mieux accompagner les élèves en situation de handicap. 

10h03 : Vers une école engagée vers le bien-être ?

Pap Ndiaye veut lutter contre le harcèlement scolaire. Il rend hommage à Jonathan Destin, décédé cette semaine. 

 

 

 

10h02 : « Nous devons lutter contre toutes les formes de discrimination »

Le ministre veut lutter contre le racisme, l’antisémitisme, les lgbt-phobies. Il veut renforcer la mixité sociale dans les établissements scolaires, par l’instauration de filières d’excellence dans des établissements de l’éducation prioritaire.

10h : Un collégien sur 4 n'a pas le niveau attendu

Pap Ndiaye explique qu'il faudra s'attaquer au collège pour améliorer les résultats des élèves. 


 

9h53 : Un fond d’innovation pédagogique doté de 500 millions d’euros

L’expérience de Marseille va être étendue. « Nous restons ô combien une Education nationale, mais il faut aussi accepter un peu d’air et de flexibilité ». Des « moyens seront attribués de manière souple et rapide » pour ces initiatives.

 

9h52 : Découverte des métiers aux collèges

« Il est nécessaire que le collège contribue encore plus à la réussite des élèves », indique-t-il. Les actions pédagogiques innovantes seront encouragées aussi.

9h49 : Les évaluations étendues aux classes de CM1 et de 4 eme

Cela va se faire « à titre expérimental », explique-t-il. Jusqu’ici, elles concernaient les classes de CP, CE1, les 6e et les seconde.

9h46 : Le soutien financier aux familles

Il rappelle la hausse de 4 % de l'allocation de rentrée scolaire, ainsi que la hausse de 4 % des bourses des collèges et des lycées. Les fonds sociaux des établissements vont être augmentés de 50 % aussi.

9h44 : Un nouveau concours annoncé pour les contractuels

« Nous allons ouvrir au printemps 2023 un concours exceptionnel un concours pour les contractuels », annonce-t-il. Les modalités seront bientôt précisées.

9h40 : Le ministre démarre par la crise des vocations

« Nous avons un problème structurel d’attractivité des métiers de l’enseignement », reconnait-il. Il explique que le recours aux candidats sur listes complémentaires a démarré. Sur 1.200 candidats sur les listes complémentaires, 260 ont déjà été appelés. Il souhaite aussi fidéliser les contractuels, car « 90 % d’entre eux ont déjà une expérience d’enseignant ». Et il relativise le nombre de contractuels à cette rentrée. « Il ne faut pas peindre les murs tout en noir », lance-t-il.

 

9h37 : De nombreux défis attendent le ministre...

En cette rentrée, des dossiers délicats attendent le nouveau ministre de l’Education, tels que la revalorisation salariale des profs, la crise des vocations enseignantes…

 

9h30 : Rue de Grenelle, les journalistes s'installent...

 

 

9h24 : Et niveau Covid-19, ça va se passer comment ?

Le protocole dévoilé en début de semaine pour faire face à la pandémie sera au niveau « socle ». Il s’agit du plus bas niveau du nouveau cadre sanitaire dans les classes.

Les élèves sont accueillis en présentiel au primaire, au collège et au lycée. Le port du masque n’est pas d’actualité. Les activités physiques et sportives sont autorisées en intérieur et en extérieur sans restriction, et il n’y a pas de limitation du brassage entre les groupes d’élèves.

9h20 : Une rentrée marquée par une crise des recrutements

Cela fait des semaines qu’on en parle : l’Education nationale est confrontée en cette rentrée à une forte crise des recrutements. Quelque 4.000 postes n’ont pas été pourvus aux concours enseignants, selon les chiffres du ministère, mais Pap Ndiaye a assuré qu’il y aura « un professeur devant chaque classe » le 1er septembre, jeudi prochain.

Job-datings, contractuels… Le ministère utilise plusieurs pistes pour combler les trous, ce qui est loin de satisfaire les syndicats enseignants.

Bonjour à toutes et à tous ! C'est le grand jour pour Pap Ndiaye, le nouveau ministre de l'Education nationale. Le successeur de Jean-Michel Blanquer tient ce vendredi à 9h30 sa - toute première - conférence de presse de rentrée. Et 20 Minutes est bien sûr là pour la suivre.