C’est l’heure du BIM : Orages et inondations, le Mali remonté contre la France et polémique autour de l’ARS

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.
Une rivière en crue en France (illustration).
Une rivière en crue en France (illustration). — ROMAIN DOUCELIN

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Inondations dans le Lyonnais et à Marseille, mais le ciel devrait se calmer

Le ciel a encore tonné mercredi. Les violents orages d’été qui ont traversé une partie de la France mercredi sans faire de gros dégâts ont été spectaculaires à Lyon et Saint-Étienne, et ont touché en soirée de nouveau l’arc méditerranéen. Certains quartiers de Marseille se sont ainsi transformés en pataugeoire. La situation tend toutefois à s’améliorer. Le temps sera encore orageux ce jeudi à l’Est et près des Pyrénées, mais avec désormais un seul département en vigilance orange pluie-inondation, les Pyrénées Atlantiques, selon Météo-France.

Le Mali dénonce à l’Onu les « actes d’agression » français

La junte au pouvoir à Bamako continue de tourner le dos à Paris. Le Mali a même demandé au Conseil de sécurité de l'Onu une réunion d’urgence pour faire cesser ce qu’il présente comme «les actes d'agression» de la France sous forme de violations de sa souveraineté, de soutien apporté selon lui aux groupes djihadistes et d’espionnage. Le ministère malien des Affaires étrangères a diffusé mercredi une lettre en ce sens adressée par le chef de la diplomatie, Abdoulaye Diop, à la présidence en exercice chinoise du Conseil de sécurité. Le Mali « se réserve le droit de faire usage de la légitime défense » si les agissements français persistent, conformément à la Charte des Nations unies, affirme le ministre.

Véran critique une proposition LR visant à contrôler l’utilisation de l’ARS

Pour Olivier Véran, il faut arrêter les « stigmatisations » autour de l’ARS. Le porte-parole du gouvernement et des responsables de gauche ont dénoncé mercredi une proposition de loi d’élus Les Républicains pour « encadrer l’utilisation de l’allocation de rentrée scolaire » et « lutter contre la fraude ». Cette allocation « ​est utile et juste ! C’est une aide précieuse pour trois millions de familles pour financer les fournitures des enfants et faire face aux dépenses de rentrée », a tweeté Olivier Véran. Selon l’exposé des motifs de cette proposition de loi, cosignée notamment par la présidente intérimaire de LR Annie Genevard, « l’absence de contrôle sur les dépenses effectuées » avec cette allocation « permet de facto aux bénéficiaires d’utiliser cette aide à d’autres fins que celle des besoins de leurs enfants pour leur scolarité ».