Incendie dans la Drôme : 378 hectares brûlés, le feu « toujours pas fixé »

FEU DE FORET Le ​feu « continue de se développer, lentement mais toujours, car il progresse sur des massifs inaccessibles »

20 Minutes avec AFP
— 
L'incendie dans la Drôme a brûlé désormais 378 hectares (photo d'illustration)
L'incendie dans la Drôme a brûlé désormais 378 hectares (photo d'illustration) — /AP/SIPA

Le feu de forêt et de végétation qui s’était déclaré le 5 août dans la Drôme n’était « toujours pas fixé » samedi et la surface brûlée atteint désormais à 378 hectares, ont indiqué les sapeurs-pompiers à l’AFP.

Provoqué par la foudre et situé sur le massif du Diois dépendant de la commune de Romeyer, le feu « continue de se développer, lentement mais toujours, car il progresse sur des massifs inaccessibles. La fixation s’avère complexe et se trouve perturbée par des reprises de feu », a déclaré à l’AFP un membre du poste de commandement (PC) feu des pompiers de la Drôme.

Pas de blessés ni d'évacuation

Depuis près de dix jours, les soldats du feu « continuent d’avoir des renforts », a poursuivi le pompier. 286 sapeurs-pompiers et bûcherons demeurent mobilisés sur site.

La reprise du feu s’est poursuivie dans le secteur nord de l’incendie. « On est en plein massif, on essaie de préserver le parc naturel du Vercors et la forêt domaniale mais il n’y a pas d’autres enjeux, pas d’évacuation et pas de blessés à déclarer aujourd’hui (samedi) », a-t-il cependant rassuré.

Les « quelques gouttes » insuffisantes pour éteindre le feu

Lundi soir, un pompier gardois venu en renfort a été brûlé au visage. Deux autres soldats du feu, un du Gard également ainsi qu’un Drômois, ont inhalé des fumées. « Tous trois ont pu quitter l’hôpital » mardi, avait assuré le préfet de la Drôme dans un communiqué mardi soir.

« Quelques gouttes » sont tombées sur le sud du département samedi mais « le cumul en millimètre peut ne pas avoir d’incidence sur le feu », car elles étaient « faibles », a ajouté le pompier.

Les interventions des moyens aériens (Pelikan et hélicoptère bombardier d’eau lourd (HBE) « ont permis de limiter la progression » du feu, a pour sa part précisé le préfet de la Drôme dans un communiqué samedi soir.