Incendies en Gironde : Près de 10.000 personnes évacuées dans le sud du département et les Landes

BILAN Le feu parti de la commune de Saint-Magne mardi, continue sa progression autour de Belin-Béliet et Hostens ainsi que dans le nord des Landes, et a déjà détruit 6.800 hectares de forêt

Mickaël Bosredon
— 
Plus d 1.000 pompiers luttaient mercredi contre le gigantesque incendie qui s'est déclaré dans le sud Gironde
Plus d 1.000 pompiers luttaient mercredi contre le gigantesque incendie qui s'est déclaré dans le sud Gironde — Sdis 33
  • L’incendie qui s’est déclaré mardi a continué sa progression, mais a surtout généré son propre vent et s’est élargi.
  • Plus de 1.000 pompiers sont désormais engagés sur le terrain contre l’incendie qui ravage le sud de la Gironde et le nord des Landes.
  • Un pompier a été grièvement blessé.

Près de 10.000 habitants évacués. Dans un nouveau bilan, la préfecture de la Gironde a annoncé que le nombre de personnes évacuées a continué de progresser dans la journée de mercredi. L'incendie qui ravage la forêt des Landes de Gascogne, dans le sud du département, autour de Saint-Magne et Belin-Béliet, et dans le nord des Landes, a détruit 6.800 hectares depuis mardi, selon un nouveau bilan communiqué jeudi matin.

Le feu qui s'est déclaré mardi dans le sud Gironde a nécessité l'évacuation mercredi de 10.000 habitants autour de Belin-Béliet
Le feu qui s'est déclaré mardi dans le sud Gironde a nécessité l'évacuation mercredi de 10.000 habitants autour de Belin-Béliet - Sdis 33

« Très vigoureux », selon Martin Guespereau, préfet délégué pour la défense et la sécurité en Gironde, le feu était mercredi soir « toujours en progression », au sud et à l’est de Landiras, la zone déjà balafrée par un gigantesque incendie en juillet.


« Ce feu nous étonne, il a généré son propre vent, a tourné sur lui-même et a décidé de poursuivre sa route vers le nord, si bien qu’il a brûlé des zones qu’il avait déjà brûlées » souligne Martin Guespereau. Ces incertitudes, alors que sa progression était surtout attendue vers le sud, justifient selon le préfet délégué ce nombre d’évacuations préventives. « Impossible de savoir comment l’incendie va progresser dans la nuit ». La Première ministre, Elisabeth Borne, a annoncé qu’elle se rendrait sur place jeudi.

Un pompier grièvement brûlé

Si le feu a désormais atteint le département des Landes, où des évacuations ont aussi eu lieu, « il s’est surtout élargi de tous les côtés, et avec l’augmentation des températures on a un feu qui explose à certains endroits, explique de son côté le contrôleur général Marc Vermeulen, directeur du Service départemental d’incendie et de secours de la Gironde. Actuellement, on est confronté à un axe de propagation vers le nord, avec la commune de Belin-Béliet qui est menacée. »


Quelque 1.100 pompiers sont désormais engagés sur le terrain. Quelques soldats du feu ont été légèrement blessés, et un a été plus grièvement brûlé aux jambes et au visage, a encore indiqué le préfet délégué, mais ses jours ne sont pas en danger. Une nouvelle maison a brûlé dans l’après-midi, ce qui porte à dix-sept le nombre d’habitations touchées. Deux camions de pompiers ont été détruits par les flammes. L’autoroute A 63, totalement enfumée dans ce secteur, reste partiellement fermée.

Risque maximum

« Nous sommes au maximum du risque d’amorce de feu, dans une période de sécheresse historique, rappelle encore Martin Guespereau. N’allez pas dans les massifs forestiers ces prochains jours », implore-t-il auprès de la population, et de prévenir que « les gendarmes sont de sortie. »

La préfecture a activé une cellule d’information au public, joignable au 0800 713 633 de 8h à 20h.