Wallis et Futuna : Les habitants privés de JT pendant une semaine après de nombreux cas de Covid-19

PANDEMIE Le seul média de l’archipel fait face à une multiplication des arrêts maladies pour cause de contaminations au Covid-19

20 Minutes avec agences
Un masque de protection (illustration).
Un masque de protection (illustration). — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

De nombreux membres de la télévision publique sont touchés par le Covid-19 à Wallis et Futuna, qui fait face à un regain de l’épidémie. Conséquence : les téléspectateurs locaux sont privés de journal télévisé toute la semaine.

« Devant la multiplication des cas positifs Covid à la station et donc des arrêts maladie, nous ne serons pas en mesure de fabriquer les journaux TV (…) durant toute la semaine. Nous diffuserons donc France Info en direct à la place du JT (…) jusqu’au dimanche 14 août 2022 », a fait savoir Wallis et Futuna la 1ère, seul média de l’archipel, sur sa page Facebook. A la radio, des journaux supplémentaires seront en revanche diffusés « pour limiter l’absence d’information locale ».

Près de 1.800 cas depuis fin juin

Le territoire de 11.500 habitants fait face à une reprise de l’épidémie de coronavirus, notamment imputable au variant BA-5. Depuis le 27 juin, 1.796 cas ont été comptabilisés, a indiqué le docteur Bernadette Worms, directrice adjointe en charge de la Santé Publique à l’Agence de Santé du territoire. « A Wallis, le pic de l’épidémie a été passé le 6 août et depuis on descend. Nous avons freiné la propagation à Futuna pour ne pas avoir les deux pics à gérer en même temps », a-t-elle également déclaré, prévoyant le plus fort de l’épidémie à Futuna d’ici trois semaines.

Cette reprise intervient après l’assouplissement, le 11 juillet dernier, des mesures de protection aux frontières, avec la suppression du sas hôtelier de 8 jours à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) avant le départ vers l’archipel. Un test PCR réalisé dans les 72 heures avant le vol et un test antigénique à l’arrivée à l’aéroport demeurent toutefois obligatoires pour les passagers. La population de Wallis et Futuna est par ailleurs peu vaccinée, avec un taux situé aux alentours de 40 %.