Carburant : Les aides accordées aux pêcheurs prolongées jusqu'au 30 septembre

PECHE L'aide de 35 centimes par litre accordée par le gouvernement français devait prendre fin le 31 juillet mais sera prolongée

C.A. avec AFP
— 
Illustration d'un bateau de pêche, ici dans le port de Saint-Malo.
Illustration d'un bateau de pêche, ici dans le port de Saint-Malo. — C. Allain / 20 Minutes

Faute d’amélioration, elle sera prolongée. Censée prendre fin au 31 juillet, l’aide financière accordée en mars aux pêcheurs face à la flambée des prix de l'énergie sera prolongée jusqu’au 30 septembre. L’annonce a été faite par le secrétaire d'État à la Mer Hervé Berville, en visite dans le premier port de pêche français à Boulogne-sur-Mer ce vendredi.

Cette aide de 35 centimes par litre de carburant avait été instituée en mars pour aider une filière qui prenait en pleine face la hausse du prix des carburants. « Nous avons obtenu aussi auprès de la Commission européenne l’augmentation du plafond autorisé qui était de 65.000, on va pouvoir le passer à 105.000 euros », a ajouté le secrétaire d’Etat. Le dispositif a déjà coûté plus de 25 millions d’euros à l’Etat. La facture devrait encore gonfler de 18 millions.

« On est plutôt satisfaits », mais « on ne peut pas se contenter de perfusions à chaque fois qu’il y a des hausses de carburant », a réagi Olivier Leprêtre, président du comité des pêches des Hauts-de-France. « Il faut des solutions à long terme, c’est-à-dire une répercussion de la hausse du carburant sur le prix des poissons et au final sur le consommateur », a-t-il ajouté.