Le sexe « outdoor » ou quand « notre imaginaire nous pousse à sortir du lit »

AOUTCHATCHATCHA (5/8) « 20 Minutes » vous accompagne durant l’été et, avec sa série « Et plus si affinités », vous aide à vivre deux mois « sans tee-shirt, sans maillot » mais avec le mot et le geste justes pour avoir toujours chaud

Camille Poher
— 
Un couple devant une aurore bauréale.
Un couple devant une aurore bauréale. — ShiftGraphiX / 31 images
  • La rédaction de 20 Minutes vous accompagne durant l’été. Parce que cette période est souvent celle du grand n’importe quoi côté cœur et côté cul, le « club des 4 » à votre service vous donne quelques « hot stuff » pour passer deux mois « tchatchatcha », tous les lundis soir à 19h30. Alors si vous ne savez pas de quoi parler à l’heure de l’apéro, on est là et, dans l’oreillette, on vous parle nudes, vacances Tinder, peau et sable chaud.
  • Ce cinquième volet de notre saga de l'été vous permet de plonger au coeur du sujet puisque vous nous avez parlé des endroits les plus insolites où vous avez fait l'amour.
  • « L’une de mes expériences les plus insolites est aussi la plus extraordinaire ! », affirme ainsi Cyril qui a répondu à notre appel à témoignages.

Plutôt lit ou plutôt plage ? Plutôt chambre ou plutôt champs ? Durant l’été vous ne savez pas quelle mouche vous pique mais vous ne pouvez pas vous empêcher de faire l’amour partout ailleurs que dans votre 140x200. Peur de se faire prendre (sans mauvais jeu de mots), envie de casser la routine ou petit penchant exhibitionniste, vous nous avez confié vos rêves de coït loin, bien loin, de votre King size. Retour sur vos témoignages cocasses et petit décryptage on ne peut plus sérieux de notre sexologue clinicienne, Jane Oberdorff.

Sortir du train-train quotidien

« Avec mon compagnon nous avons travaillé ensemble pendant longtemps et il nous est arrivé de faire l’amour dans la réserve de notre lieu de travail, nous confie Marie*. Pour nous, c’était l’occasion de pimenter notre vie de couple et de briser la routine ! » Idem pour Lucas*, un autre lecteur de 20 Minutes : « J’adore le faire en extérieur. Les endroits insolites, c’est vraiment un bon moyen de ne pas tomber dans la routine. » 

Une idée de routine qui revient souvent dans le témoignage de nos lecteurs. Selon notre sexologue Jane Oberdorff le fait de vouloir rompre avec le train-train quotidien cache une volonté plus inconsciente : « Plus qu’insolite, je crois que c’est la notion d’interdit qui transparaît dans les différents témoignages. » En effet, l’excitation provient beaucoup de la sensation de transgresser les lois, les règles, la morale ou même l’éthique. « Elle vient aussi de la peur voire de l’adrénaline d’être surpris », assure la professionnelle.

Une connivence coquine

« Le sexe outdoor pour moi est important. Ça permet de créer une certaine complicité », nous confie Lou*. Pour celle qui a testé « les toits, les capots de voitures ou encore les cabines d’essayages », c’est finalement le partage d’une aventure coquine et cocasse avec son partenaire qui rend le moment unique. Même son de cloche chez Nadia qui s’est laissée aller à du sexe improvisé avec son partenaire en pleine soirée avec des amis. « Nous nous sommes éclipsés. Nous avions vraiment envie, là tout de suite, de nous sentir et ressentir l’un l’autre », confie-t-elle.

Selon Jane Oberdorff, plus que le lieu c’est la force du fantasme qui prime, l’idée qu’on s’était faite de ce moment qui l’emporte : « C’est notre imaginaire qui nous pousse à sortir du lit. » D’ailleurs pour la sexologue, nombreux sont ceux qui pensent que faire l’amour dans des lieux qui sortent de l’ordinaire va donner du meilleur sexe.

Des hormones puissantes et énergisantes

Mais prend-on plus son pied sur une plage de sable que sur son matelas Bultex ? Oui et non si l’on en croit Jane Oberdorff : « ce qui rend le sexe en extérieur si excitant pour ceux qui le pratiquent s’explique sur le plan physiologique. » Lorsque deux partenaires décident de faire l’amour dans un lieu extraordinaire, ils déclenchent sans le savoir leur système nerveux sympathique. « Ce système nerveux commande les fonctions automatiques de l’organisme, comme la respiration ou le battement du cœur », explique notre experte.

Si la force du fantasme et de la réalisation de ce dernier jouent évidemment sur l’intensité du moment, ce système nerveux qui porte bien son nom permet lui de libérer des hormones puissantes et énergisantes. « Ces hormones stimulent l’orgasme et rendent l’éjaculation plus rapide », détaille ainsi la sexologue. Et ce n’est pas Cyril* qui va dire le contraire : « l’une de mes expériences les plus insolites est aussi la plus extraordinaire ! ».

La course à l’exploit

Visiblement Charles a, lui, entamé un tour de France des lieux insolites pour s’envoyer en l’air : « le confessionnal d’une église, un jardin public, un champ, une discothèque, un cinéma, une piscine, une plage, un parking souterrain, un train, un bus scolaire, au milieu d’un rond-point, sur un pont d’autoroute, en haut d’un terril, etc. » Parce que parfois, soyons honnêtes, le sexe outdoor, c’est aussi une course à l’exploit où la multitude des lieux et des spots a plus d’importance que le plaisir. « Il y a une véritable pression autour du sexe dans des lieux atypiques. C’est un sujet de conversation récurrent entre amis », affirme Jane Oberdorff.

Pourtant faire l’amour en extérieur ou dans un lieu interdit est aussi et surtout une question de goût et de personnalité. « C’est comme une fête foraine. Certains adorent les auto-tamponneuses et d’autres le Grand 8, cela ne s’explique pas », ironise la sexologue.

Ce qui est important est donc de se faire plaisir, de donner du plaisir aussi pourquoi pas mais surtout de ne pas se mettre la pression. Car comme le dit si bien notre experte : « On n’a pas raté sa vie sexuelle si l’on n'a jamais fait l’amour dans un lieu insolite ». Capice ?

*Les témoignages étant recueillis anonymement, nous avons attribué arbitrairement des prénoms pour fluidifier la lecture.