C’est l’heure du BIM : Revalorisation du pouvoir d’achat, projet de loi sanitaire remanié et tuerie de Douvres

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

P.B. avec AFP
— 
Les pensions de retraites vont être exceptionnellement revalorisées de 4% au mois de juillet.
Les pensions de retraites vont être exceptionnellement revalorisées de 4% au mois de juillet. — Bru-nO / PIxabay

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Pouvoir d’achat : Les députés votent la revalorisation de 4 % des retraites et prestations sociales

L’Assemblée nationale a voté cette nuit à la quasi-unanimité la revalorisation des prestations sociales et des pensions de retraite de 4 %, lors de l’examen en première lecture du projet de loi sur le pouvoir d’achat. Sont notamment concernées, en plus des retraites, les allocations familiales et minima sociaux, comme le RSA, l’Allocation adulte handicapé (AAH) et les bourses étudiantes sur critères sociaux.

Cette revalorisation prendra effet dès le 1er juillet 2022, de façon rétroactive, sans attendre la date de revalorisation automatique annuelle. La déconjugalisation de l’allocation adulte handicapé (AAH), une mesure phare du projet de loi pouvoir d’achat, a également été adoptée.

Projet de loi sanitaire : Le Sénat rétablit la possibilité de contrôle des voyageurs

La partie de ping-pong continue. Le Sénat, dominé par la droite, a adopté dans la nuit, en première lecture, le projet de loi sanitaire, après avoir rétabli une possibilité de recours à un contrôle sanitaire des voyageurs, qu’avait supprimée l’Assemblée nationale. Députés et sénateurs tenteront dès jeudi de s’accorder sur une version commune en commission mixte paritaire (CMP).

Dans la version du Sénat, en cas d’apparition d’un nouveau variant du Covid particulièrement dangereux, le gouvernement pourrait imposer la présentation d’un test négatif à l’embarquement. Un second dispositif similaire pourrait s’appliquer pour les voyages vers les collectivités ultramarines « en cas de risque de saturation » de leur système de santé.

Ain : Les questions que soulève la tuerie familiale de Douvres

« Un site vivant pour un village dynamique. » C’est ainsi que Douvres se décrit dans sa présentation sur le Web. La paisible commune de l’Ain, située tout près d’Ambérieu-en-Bugey et comptant un millier d’habitants, est devenue tristement célèbre mercredi pour une tuerie familiale qui fera date. Le quintuple meurtre d’une famille recomposée, suivi du décès de l’auteur des faits, âgé de 22 ans, abattu à 11h35 par le GIGN.

Les victimes à l’arme blanche le père du forcené, directeur d’une entreprise du bâtiment dans l’Ain, sa belle-mère, et trois mineurs : sa sœur de 17 ans, la fille de sa belle-mère (15 ans), et son demi-frère de 5 ans. « Selon les premières informations recueillies par les enquêteurs, l’auteur des faits aurait souffert de troubles psychiatriques », selon le procureur de Bourg-en-Bresse.