Incendie en Bretagne : Le feu ralentit et est « en cours de maîtrise » dans les Monts d’Arrée

INCENDIE Parti de Saint-Michel-de-Brasparts lundi après-midi, un incendie a ravagé plus de 1.700 hectares de végétation dans les Monts d’Arrée mais semble être maîtrisé

Camille Allain
— 
Dans les Monts d'Arrée, les efforts des pompiers semblent récompensés. L'incendie qui ravage la lande depuis le 18 juillet serait sur le point d'être maîtrisé.
Dans les Monts d'Arrée, les efforts des pompiers semblent récompensés. L'incendie qui ravage la lande depuis le 18 juillet serait sur le point d'être maîtrisé. — Loïc Venance / AFP

Enfin du répit. Depuis mardi soir et le dernier point de situation réalisé par la préfecture du Finistère, l’incendie n’a que très peu progressé. Ce mercredi matin, environ 1.725 hectares de végétation avaient brûlé dans les Monts d’Arrée, frappés par un feu très virulent depuis la journée d’extrême chaleur de lundi. Aidés par la chute des températures et par la baisse du vent, les pompiers ont réussi ralentir la progression du feu. « La situation est en cours de maîtrise », précise la préfecture du Finistère. En une nuit, l’incendie n’a croqué « que » 25 hectares supplémentaires. Il demeure, et de loin, le plus important feu que la Bretagne ait connu.

Dans les Monts d'Arrée, les efforts des pompiers semblent récompensés. L'incendie qui ravage la lande depuis le 18 juillet serait sur le point d'être maîtrisé.
Dans les Monts d'Arrée, les efforts des pompiers semblent récompensés. L'incendie qui ravage la lande depuis le 18 juillet serait sur le point d'être maîtrisé. - Loïc Venance / AFP

Sur place, près de 280 sapeurs-pompiers et 60 véhicules de lutte contre les incendies étaient encore présents. Les soldats du feu du Finistère ont reçu le soutien de leurs homologues des Côtes-d’Armor et du Morbihan pour lutter contre les flammes. Environ 500 personnes ont été évacuées de plusieurs villages et hameaux, notamment à Botmeur. Quatre portions de routes sont encore fermées à la circulation dans un secteur allant de Commana à la Feuillée en passant par Brasparts et le célèbre Roc’h Tredudon, qui culmine à 385 mètres.

On ignore pour l’heure les circonstances du départ du feu. Une enquête a été ouverte pour tenter de déterminer les causes de l’incendie, qui a démarré non loin de la chapelle Saint-Michel de Brasparts, qui a pu être sauvée. Mobilisés en nombre depuis lundi après-midi, les pompiers ont même perdu plusieurs engins, avalés par les flammes. Lundi, des températures de plus de 39 °C jamais atteintes dans le Finistère ont été enregistrées.