Canicule en Bretagne : Un important incendie ravage les Monts d'Arrée

CANICULE Une centaine de pompiers sont présents aux abords du mont Saint-Michel de Brasparts dans le Finistère

Camille Allain
— 
Un important incendie s'est déclaré le lundi 18 juillet 2022 dans les Monts d'Arrée. Plus de 150 hectares ont déjà été ravagés par les flammes.
Un important incendie s'est déclaré le lundi 18 juillet 2022 dans les Monts d'Arrée. Plus de 150 hectares ont déjà été ravagés par les flammes. — Kevin Laplaige pour 20 Minutes

EDIT du 19 juillet à 17 heures : D'après les pompiers du Finistère, 1.700 hectares ont brûlé depuis lundi après-midi. Plus de 500 personnes ont été évacuées. La température est largement redescendue dans le département. 

L’incendie s’est déclaré vers 14h30 alors que la température dépassait les 39 degrés. Attisé par l’exceptionnelle chaleur et les vents chauds, le feu a rapidement pris de l’ampleur, déployant une épaisse fumée dans le ciel du Finistère. C’est là, sur la commune de Brasparts, au cœur des Monts d’Arrée, qu’un important incendie s’est déclaré ce lundi. D’après la préfecture du Finistère, plus de 1.700 hectares de landes ont déjà brûlé mais la situation va continuer à se dégrader.

Plus de 250 pompiers sont déjà sur place pour lutter contre les flammes qui viennent déjà lécher l’emblématique chapelle du mont Saint-Michel de Brasparts, dominant cette chaîne de montagnes très ancienne. La protection de la chapelle est assurée, promettent les autorités. Des renforts sont arrivés des Côtes-d’Armor et du Morbihan pour tenter de maîtriser le feu, attisé par le vent chaud de sud-est. Un avion bombardier d’eau Dash est attendu dans la soirée. « Les conditions ne sont pas du tout favorables. Le feu n’est pas du tout maîtrisé », reconnaissait la préfecture vers 19 heures.

Huit personnes résidant dans un gîte à proximité ont été évacuées. «A ce stade, aucune victime n’est à déplorer ni aucune habitation menacée», ajoute la préfecture. En 2012, 300 hectares de tourbière avaient brûlé dans ce secteur.


Ce lundi, la Bretagne a connu une journée extrêmement chaude où des records de chaleur ont été battus partout. Les pompiers de toute la région ont dû faire face à de nombreux départs de feu.