Incendies en Gironde : Les flammes progressent encore, des milliers de personnes doivent évacuer

FOURNAISE Les incendies de la Teste-de-Buch et de Landiras en Gironde ne sont toujours pas fixés. Quelque 14.300 hectares sont déjà partis en fumée et plusieurs milliers de personnes doivent être évacuées ce lundi

H.M. avec AFP
— 
Un pompier au front sur la commune de Louchats en Gironde.
Un pompier au front sur la commune de Louchats en Gironde. — Thibaud Moritz - AFP
  • Six jours après leur déclenchement, les incendies de la Teste-de-Buch et de Landiras progressent toujours en Gironde.
  • La préfecture prévoit l’évacuation préventive de 11.500 personnes dans la journée.
  • Au total 14.300 hectares de végétation sont déjà détruits.

Des flammes immenses qui lèchent les plages jusqu’à l’océan. La situation se tend ce lundi dans le secteur de la Teste-de-Buch, près du Bassin d’Arcachon. L'incendie a traversé la barrière symbolique de la route départementale 218 pour atteindre le littoral. Selon un nouveau bilan de la préfecture de Gironde ce lundi matin, 4.300 hectares sont déjà partis en fumée dans ce secteur, ravageant du périmètre de 9 km sur 8 km. La navigation de plaisance est par ailleurs interdite sur la partie ouest du lac de Cazaux-Sanguinet.

A la mi-journée, alors que le feu progressait toujours, attisé par un vent capricieux, la préfète de Gironde a annoncé l’évacuation préventive du quartier des Miquelots et celle du Pilat-sur-Mer à la Teste-de-Buch. Quelque 8.000 personnes sont invitées à quitter la zone d’ici à la fin d’après-midi pour être orientées vers des centres d’hébergement.


Les dégâts sont encore plus importants sur le front de l’incendie de Landiras, au sud-est de Bordeaux où 10.000 hectares ont pour l’heure brûlé, soit un périmètre de 14 km sur 9 km. « De nouvelles évacuations sont prévues aujourd’hui sur les communes de Landiras, Budos et Balizac, indique la préfecture. La population à évacuer est estimée à 3.500 personnes ».

Des « vents à 360° »

« La nuit a été difficile mais nous avons globalement tenu. Les surfaces ont évolué mais dans des proportions mesurées, compte tenu des conditions », a indiqué lundi matin le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse du Service départemental d’incendie et de secours de la Gironde (Sdis 33). Ces « conditions » – une nouvelle journée caniculaire où le mercure pourrait grimper jusqu’à 40 °C et des « vents à 360° » – ont incité Gérald Darmanin à renforcer les moyens : trois nouveaux avions ont été envoyés en Gironde, portant la flotte à neuf appareils et plus de 200 soldats du feu supplémentaires ont été engagés dimanche soir avec 11 camions lourds.


Au total, 1.700 pompiers combattent les deux brasiers girondins. Quelque 16.000 habitants ou vacanciers ont été évacués depuis mardi dernier. Heureusement, aucune victime n’est à déplorer.