Incendies en Gironde : La piste criminelle privilégiée pour le feu de Landiras où 4.500 hectares sont partis en fumée

FEUX Les incendies continuent à faire rage en Gironde où plus de 7.700 hectares sont partis en fumée à Landiras et La Teste-de-Buch

B.C.
— 
A Landiras, le feu a ravagé plus de 4.200 hectares à Landiras.
A Landiras, le feu a ravagé plus de 4.200 hectares à Landiras. — SDIS 33 / AP/ SIPA
  • Depuis mardi et le début de deux feux de forêt en Gironde, plus de 7.700 hectares sont partis en fumée.
  • Pour celui de Landiras, la thèse criminelle est privilégiée selon le parquet de Bordeaux.
  • A Cazaux, à La Teste-de-Buch, un restaurant a été détruit ainsi que trois habitations au cours des dernières heures. Selon la préfecture de Gironde, « le feu n’est pas encore fixé et progresse » à Landiras.

Plus de 7.700 hectares de forêts et végétation sont partis en fumée en Gironde. Et pour l'un des deux incendies, «la thèse criminelle est privilégiée» a annoncé vendredi le parquet de Bordeaux. Il concerne celui de Landiras qui a déjà ravagé 4.500 hectares. Selon les services du procureur de la République, «toutes les pistes continuent d'être explorées» et qu'«aucune garde à vue n'est en cours».

A Cazaux, sur la commune de la Teste-de-Buch, l'autre front pour les pompiers, c’était la désolation ce vendredi. L'incendie qui s’est déclaré mardi dernier a atteint le lac au cours de la nuit, ravageant au passage un restaurant et trois habitations. Et il continue à progresser, la situation étant « toujours défavorable » selon la préfecture de la Gironde.

En trois jours, les deux incendies de forêts ont ravagé plus de 7.700 hectares sur les communes de La Teste-de-Buch et Landiras où, cette nuit, près de 500 personnes ont été évacuées. Au total, ce sont plus de 11.300 personnes qui ont dû quitter leur maison ou leur lieu de villégiature à cause de la progression des flammes, dont 10.000 du côté de la Teste-de-Buch où 3.150 hectares sont partis en fumée. Une centaine de maisons ont pu être sauvées.

A Landiras, sur l’arrondissement de Langon, 1.300 personnes ont été évacuées. Les services de l’Etat, qui précisent que « le feu n’est pas encore fixé et progresse ». Des salles ouvertes ont été ouvertes à Saint-Symphorien et Villandraut.

« Une nouvelle journée de lutte a débuté. Les sapeurs-pompiers appuyés par des unités militaires et des moyens aériens sont engagés plus que jamais pour fixer ces feux de grande ampleur. Près de 1.000 sapeurs-pompiers, 3 Canadairs et 1 avion Dash sont mobilisés. Les largages ont repris tôt ce matin », précise la préfecture de Gironde, qui appelle les riverains à ne pas se rendre sur place pour ne pas gêner l’action des secours.

Le département est placé en vigilance rouge aux risques de forêt, en raison notamment des conditions météorologiques, la Gironde étant l’un des onze départements placés en vigilance orange pour la canicule.