Afrique du Sud : Au moins 18 morts après deux fusillades dans des bars

VIOLENCES Selon la police sud-africaine, des assaillants « sont arrivés et ont tiré sur les gens qui s’amusaient » dans un bar de Soweto, tuant 14 personnes

20 Minutes avec AFP
— 
Le centre-ville de Johannesburg (illustration).
Le centre-ville de Johannesburg (illustration). — imageBROKER.com

Une fusillade dans un bar de Soweto, près de Johannesburg, a tué 14 personnes dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris auprès de la police sud-africaine. La police a été appelée dans la nuit, vers 0h30. « Quand nous sommes arrivés sur place, douze personnes étaient mortes, portant des blessures par balles », a précisé à l’AFP Nonhlanhla Kubheka, responsable locale de police. Onze blessés ont été transportés à l’hôpital et deux d’entre eux y sont décédés peu après leur arrivée, a-t-elle indiqué en début de matinée.

Aucune précision n’était disponible sur les assaillants. « Ils sont arrivés et ont tiré sur les gens qui s’amusaient », a indiqué Nonhlanhla Kubheka, commandante du commissariat d’Orlando, le quartier de Soweto où le drame s’est déroulé. La police n’a procédé à aucune arrestation et une enquête a été ouverte, les policiers étaient encore sur place dans la matinée, a-t-elle ajouté. Ce bar est situé dans le quartier d’Orlando Est de Soweto, le plus grand township de Johannesburg, au sud-ouest de la ville.

Quatre morts dans une autre fusillade

Par ailleurs, quatre personnes sont décédées et huit autres blessées lors d’une fusillade dans un bar dans l’est du pays. La fusillade a éclaté vers 20h30, a confirmé le porte-parole local de la police, Nqobile Gwala. « Un groupe de personnes buvaient des verres dans une taverne et une voiture s’est garée devant », a précisé le lieutenant-colonel dans un communiqué. « Deux hommes ont sauté de la voiture, sont entrés dans le bar et ont ouvert le feu indistinctement sur les clients », a-t-il ajouté. Douze personnes ont été touchées ; deux sont mortes sur place et deux autres sont décédées dans la foulée à l’hôpital, a-t-il encore précisé. Les huit autres restent hospitalisées.