Elisabeth Borne rend hommage à celles « qui ont ouvert le chemin » aux femmes en politique

FÉMINISME « Le combat continuera jusqu’à ce que l’égalité ne pose plus de question », a déclaré la nouvelle Première ministre

20 Minutes avec agences
— 
Elisabeth Borne lors de sa déclaration de politique générale devant les députés de l'Assemblée nationale le 6 juillet 2022.
Elisabeth Borne lors de sa déclaration de politique générale devant les députés de l'Assemblée nationale le 6 juillet 2022. — Jacques Witt/SIPA

Elisabeth Borne a rendu ce mercredi un hommage à toutes les femmes « qui ont ouvert le chemin avant nous » en politique à l’Assemblée nationale. La Première ministre a assuré que « le combat continuera jusqu’à ce que l’égalité ne pose plus de question ».

« Je sais, dans cette Assemblée présidée pour la première fois par une femme et comme chaque femme sur ces bancs, ce que je dois à toutes celles qui ont ouvert le chemin avant nous », a déclaré Elisabeth Borne au terme de sa déclaration de politique générale devant les députés. Elle a également salué « la République, qui a ouvert la voie à tant de femmes avant moi ».

Un homme répété à Edith Cresson

La Première ministre a notamment cité Irène Joliot-Curie, Suzanne Lacore et Cécile Brunschvicg, premières femmes à intégrer un gouvernement en 1936, pendant le Front populaire. « Je pense aux 33 premières femmes à faire leur entrée dans cet hémicycle au lendemain de la Libération », a-t-elle poursuivi. « Je pense à Simone Veil, dont la force et le courage m’inspirent à ce pupitre. Je pense à Edith Cresson, première femme à accéder aux fonctions de Première ministre. »

« Je crois à la force de l’exemple », a finalement déclamé Elisabeth Borne. « Le combat continuera jusqu’à ce que l’égalité ne pose plus de question. » La Première ministre avait déjà cité Edith Cresson le 16 mai dernier lors de la passation de pouvoir à Matignon avec Jean Castex. Cette dernière avait été la première femme Première ministre entre mai 1991 et avril 1992.

« Rien ne doit freiner le combat pour la place des femmes dans notre société », a conclu Elisabeth Borne, dédiant sa nomination à Matignon à « toutes les petites filles » qu’elle a invitées à « aller au bout de [leurs] rêves ». Interrogée sur ce discours, l’ancienne Première ministre Edith Cresson l’a jugé « tout à fait intéressant et remarquable ».