C’est l’heure du BIM : Des milliards pour le pouvoir d’achat, Johnson dans la tourmente et Borne conseille le masque

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.
— 
Le gouvernement va présenter une série de mesures pour le pouvoir d'achat (illustration).
Le gouvernement va présenter une série de mesures pour le pouvoir d'achat (illustration). — Mourad ALLILI

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Un très attendu paquet de mesures sur le pouvoir d’achat dévoilé ce jeudi

Après le discours de politique générale d’Elisabeth Borne mercredi, l’exécutif passe ce jeudi à l’action. Le gouvernement va présenter un paquet de mesures pour le pouvoir d’achat​ d’environ 25 milliards d’euros censé atténuer les effets de l’inflation sur les ménages, un projet annoncé depuis des semaines, mais suspendu aux élections législatives​ puis au remaniement. Ce sera surtout un premier test d’ampleur pour la Première ministre et son équipe à l’Assemblée nationale.

Boris Johnson refuse de démissionner malgré des appels de ses ministres

Le vent politique souffle fort outre-Manche, mais Boris Johnson s’accroche. Malgré une avalanche de départs au sein de son gouvernement, le Premier ministre britannique a rejeté les appels à la démission venant y compris de ses fidèles. Loin du triomphe de ses débuts à ce poste en 2019 sous la promesse de réaliser le Brexit, le chef du gouvernement conservateur a affronté mercredi la journée la plus difficile de son mandat, cerné par les affaires embarrassantes et leur flot d’accusations de mensonges. Plusieurs ministres de premier plan lui ont demandé de démissionner tant la situation est devenue intenable. Mais pour le moment, il a toujours la clef du 10 Downing Street.

Borne conseille de porter le masque sans en faire une « obligation »

Pour la Première ministre, « les Français connaissent aujourd’hui les bons gestes » contre le coronavirus. Face à la nouvelle vague de Covid-19, Elisabeth Borne préfère donc inciter plutôt que d’imposer. Elle a ainsi appelé mercredi soir sur TF1 à la « vigilance » et au port du masque dans les « espaces fermés où il y a beaucoup de monde », mais elle n’en fera pas une « obligation » nationale. « L’épidémie repart. Donc moi j’appelle chacun à la vigilance », et les personnes âgées et vulnérables « à faire leur 2e rappel » de vaccin, a-t-elle insisté.