De plus en plus de refus de titres de séjours en Seine-Maritime

SANS-PAPIERS Selon une avocate spécialisée en droit des étrangers, cette situation serait propre au département

20 Minutes avec agence
— 
Un service où sont traitées les demandes de titres de séjour (Illustration).
Un service où sont traitées les demandes de titres de séjour (Illustration). — © Fabrice ELSNER

Lycéens, étudiants, travailleurs… En Seine-Maritime, de plus en plus de personnes sans-papiers se voient refuser leur titre de séjour malgré leurs efforts d’intégration, selon Cécile Madeline, avocate spécialisée en droit des étrangers, qui s’est exprimée au micro de France Bleu Normandie.

C’est notamment le cas d’une étudiante en médecine, défendue par l’avocate, menacée d’expulsion. Ce lundi, une nouvelle mobilisation de soutien réunissant des associations et des professeurs a été organisée. Une pétition pour empêcher son expulsion a déjà recueilli plus de 17.000 signatures.

« Une absurdité »

Comme elle, les menaces d’expulsion alors que les demandes de titre de séjour, ne sont pas en hausse, selon l’avocate. Une situation inédite propre à la Seine-Maritime et qui diffère des départements voisins. « la préfecture de l’Eure respecte strictement la circulaire qui permet de régulariser un travailleur sans papiers sous certaines conditions, en Seine-Maritime, ça ne fonctionne pas », explique Cécile Madeline. L’avocate a dénoncé l' « absurdité » de la situation, alors que, de nombreux secteurs, comme la restauration, manquent de main-d’œuvre.