Droit à l’avortement : Où l’IVG est-elle autorisée (et interdite) dans le monde ?

LÉGISLATION Chaque semaine, « 20 Minutes » met en lumière une infographie créée par son partenaire Statista

20 Minutes avec Statista
— 
Selon les endroits du monde où elles vivent, les femmes ne sont - hélas - pas égales devant l'avortement
Selon les endroits du monde où elles vivent, les femmes ne sont - hélas - pas égales devant l'avortement — Worker / openclipart.org CC0 1.0

La fin de l’arrêt « Roe v. Wade » – ce jugement historique de 1973 qui avait légalisé l'IVG outre-Atlantique – fait des États-Unis « l'un des quatre seuls pays au monde à avoir supprimé la protection du droit à l’avortement au cours des 25 dernières années », selon le Center for Reproductive Rights. Mais si ce droit reste menacé dans certains pays, des progrès ont toutefois été réalisés dans d'autres régions du globe...

Mexique, Colombie, Corée du Sud et Thaïlande assouplissent leur législation

Au Mexique, pays très majoritairement catholique, l’avortement a longtemps été interdit... mais l'année dernière, il a été décriminalisé dans certains États jusqu'à la douzième semaine, voire plus en cas de viol ou pour sauver la vie de la femme ; et depuis février 2022, en Colombie, les femmes peuvent avoir recours à l'avortement jusqu'au sixième mois de gestation.

En Asie, les choses ont aussi évolué : en Corée du Sud, l'avortement a été dépénalisé l'année dernière jusqu'à la 14ème semaine de grossesse ; en Thaïlande, le Parlement a voté en janvier 2021 pour la légalisation de l'IVG au cours des 12 premières semaines (tout en continuant à prévoir des pénalités pour les interruptions de grossesse plus tardives).

Cette carte montre le statut légal de l'interruption volontaire de grossesse (IVG) dans le monde en 2022
Cette carte montre le statut légal de l'interruption volontaire de grossesse (IVG) dans le monde en 2022 - STATISTA

Comme le montre notre carte, L'Afrique, l'Asie du Sud-Est et l'Amérique latine restent des continents majoritairement hostiles à l'avortement. En Europe, l'interdiction totale est une exception puisqu'elle ne concerne que Malte, le Vatican et Andorre.